Jean-Claude Van Damme : son incroyable technique pour contrer le racisme d’Hollywood envers son ami

Que serait Kickboxer sans son méchant, Tong Po ? Le personnage est incarné par Mohamed Qissi, dont le producteur ne voulait pas. Mais son ami Jean-Claude Van Damme a réussi à le faire recruter quand même, grâce à un stratagème très audacieux.

Jean-Claude Van Damme

C’est un des grands classiques de la filmographie de Jean-Claude Van Damme. Dans Kickboxer, l’acteur affronte un des adversaires les plus appréciés de ses fans : le redoutable Tong Po, incarné par son ami Mohamed Qissi. Né au Maroc, cet excellent boxeur a grandi en banlieue parisienne, puis à Bruxelles. Lui et Jean-Claude Van Damme sont vite devenus très proches et c’est ensemble qu’ils ont connu leurs premières années de galère aux Etats-Unis, où les rôles ne pleuvaient pas pour le duo belge. Surtout pour Mohamed Qissi, victime du racisme d’Hollywood. Comme il l’a raconté dans Clique, Jean-Claude Van Damme avait pour habitude de prendre des rendez-vous en binôme et essayait de cacher son camarade le plus longtemps possible : « Comme il a une tête d’arabe, on est dans le parking de la Columbia et je lui dis : “Momo, il faut que tu restes dans le parking. […] Si on y va ensemble, on ne l’aura pas”. C’était assez dur pour lui. Je prenais les rendez-vous ensemble, et on a eu Kickboxer comme ça ». Même si cela n’a pas été sans difficultés.

Mohamed Qissi a dû être transformé en Thaïlandais

Mark DiSalle, l’un des producteurs de Kickboxer, « n’a jamais aimé Momo », comme l’a raconté Jean-Claude Van Damme : « On ne le voulait pas du tout dans le film ». L’acteur a raconté dans Clique « une anecdote terrible » : « On avait trouvé l’assistant de Stan Winston, le mec qui a créé le Predator », s’est-il souvenu. Le spécialiste des maquillages de cinéma a fait un moulage du visage de Mohamed Qissi et l’a transformé… en Asiatique. « Donc vous avez transformé un Arabe en Thaïlandais… C’est pour ça qu’il jouait un Thaïlandais ? C’est parce qu’on ne voulait pas d’un Arabe ! », a résumé, stupéfait, Mouloud Achour. Le pauvre Mohamed Qissi a dû mettre une calotte sur sa tête pour se rendre chauve et subir un lourd maquillage pour devenir « le personnage Tong Po » : « Evidemment, ils ont su mettre les yeux bridés, avec de la colle », a précisé Jean-Claude Van Damme.

Il n’y avait toutefois personne pour transformer Mohamed Qissi en Thaïlande, où le producteur les attendait. Il a donc dû prendre l’avion en Tong Po : « Mohamed a été très patient. On a fait tout son make-up à Los Angeles ! Imagine, Momo Qissi, qui vole avec moi pendant 14 heures. On avait mis la clim sur sa tête pour que la colle reste bien séchée », a raconté Jean-Claude Van Damme. A l’aéroport, il a demandé à son ami de rester à distance et s’est précipité vers Mark DiSalle : « Mark, on a trouvé Tong Po ! », lui a-t-il lancé. Le producteur, impressionné par la carrure du faux Thaïlandais qui se dirigeait vers lui, se serait alors exclamé avec enthousiasme : « C’est notre homme ! » Avant de réaliser, en entendant la voix du géant, qu’il s’était fait avoir par le duo de belges.

Mohamed Qissi n’a pas eu la carrière de Jean-Claude Van Damme

Jean-Claude Van Damme a saisi l’occasion pour faire recruter son ami : « Tu n’as rien grillé ! Tu as dit oui ! », a-t-il lancé à Mark DiSalle. « Il était impressionné. Et Momo a eu le rôle », s’est-il souvenu dans Clique. Déjà aperçu un an plus tôt dans Bloodsport, Mohamed Qissi a enfin décroché un grand rôle avec Kickboxer en 1989. Hélas, hormis sa participation à Full Contact en 1990, l’acteur n’a pas eu la carrière qu’il méritait. Cantonné à des simili Tong Po, il n’a jamais retrouvé le même succès par la suite. Son parcours américain, malheureusement moins flamboyant que celui de son acolyte belge, avait été raconté dans l’émouvant documentaire de la RTBF Baroud, sorti en 2001. Rentré en Belgique au début des années 90, puis parti au Maroc, il a continué de tourner pour des productions relativement confidentielles, avant de tourner à nouveau avec Jean-Claude Van Damme en 2016 dans Kickboxer : L’héritage. Des retrouvailles réjouissantes, près de 30 ans après leur heure de gloire en duo.

Source: Lire L’Article Complet