Jean Imbert annonce la disparition d’un être cher à son cœur

Jean Imbert est en deuil. Le célèbre chef a annoncé le décès de sa grand-mère, dans un touchant message publié sur son compte Instagram, le 01 janvier 2021.

  • Jean Imbert

Jean Imbert pleure la disparition de la femme de sa vie : sa grand-mère. Une triste nouvelle qu’il a lui-même annoncée sur son compte Instagram, le 01 janvier 2021.

Le grand gagnant de Top Chef a longuement évoqué la mort de son aïeule qui était âgée de 93 ans. L’ex d’Alexandra Rosenfeld lui a rendu un hommage bouleversant : “ Mamie, quelle tristesse aujourd’hui, mais aussi quelle joie d’avoir vécu près de toi. Depuis hier je pleure comme un enfant et ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas facilement consolable. Je regarde les photos, les vidéos en boucle, je me rappelle chaque souvenir, chaque Noël chez toi, chaque dimanche. Je sais que je suis devenu cuisinier grâce à toi, personne ne faisait ce métier dans la famille, mais pour toi la Cuisine ce n’était pas un métier mais ton ADN. Et tu m’as transmis cette passion, l’envie d’en faire ma vie plutôt qu’un travail (…)“.

Le célèbre chef parle ensuite du don de sa “Mamie” : la magie de sa cuisine. “Rien n’allait dans ta cuisine, tout était cassé, les assiettes ébréchées, les torchons moitié propres moitié sales, pas de couteau qui coupe, pas de balance, les plaques qui marchent une fois sur deux, rien n’allait à part ta magie. Et tu en avais tellement de magie, dans la cuisine et dans tes yeux. On dit toujours qu’on se rend compte des choses quand il est trop tard, quand on ne peut plus les dire, quand on ne peut plus les faire. Avec toi ce n’est pas le cas, tu m’as fait vivre tous les rêves qu’un petit enfant peut rêver auprès de sa grand-mère. Et la personne que je suis est remplie de millions de souvenirs à tes côtés; si bien que jamais tu ne me quitteras. Je t’aime “.

Un restaurant en hommage à sa grand-mère

Jean Imbert était tellement proche de sa grand-mère qu’il avait ouvert un restaurant à Paris le 15 mars 2019, baptisée Mamie. Un hommage à sa grand-mère, dont la carte est d’ailleurs inspiré de ses recettes.

Le nom n’a donc pas été choisi au hasard. Dans cette cantine gastronomique, le chef propose des plats anciens, inspirés des repas du dimanche chez son aïeule. Un bel hommage.

Source: Lire L’Article Complet