Jean-Louis Servan-Schreiber : mort du célèbre journaliste à 83 ans emporté par la Covid-19

L’ex-patron de presse Jean-Louis Servan-Schreiber, 83 ans, a succombé au coronavirus ce samedi 28 novembre. Alain Weill lui a rendu hommage sur les réseaux sociaux.

Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber, frère du regretté Jean-Jacques Servan-Schreiber disparu en 2006, est décédé ce samedi 28 novembre à l’âge de 83 ans. Il est mort des suites de la Covid-19, a indiqué sa famille à l’AFP, confirmant une information de Paris-Match. Après ses débuts au quotidien Les Échos, celui que l’on appelait souvent par ses initiales, JLSS, a intégré L’Express. Le journalisme était une histoire de famille chez les Servan-Schreiber puisque son père et son oncle ont créé Les Échos et son frère a fondé L’Express.

Jean-Louis et Jean-Jacques Servan-Schreiber ont travaillé main dans la main au sein de L’Express et en ont fait un “newsmagazine” au succès fulgurant. Puis le benjamin s’est émancipé de son grand-frère pour fonder sa propre entreprise de presse. En 1967, il a créé L’Expansion avec Jean Boissonnat. En 1994, le groupe de presse économique se retrouve endetté après la guerre du Golfe et Jean-Louis Servan-Schreiber est contraint de céder son “bébé” à Christian Brégou.

Le monde des médias rend hommage à “JLSS”

Malgré cette déconvenue, l’aventure L’Expansion a marqué les esprits et Jean-Louis Servan-Schreiber a vite rebondi pour confirmer son statut de grand patron de presse. En 1997, il a repris Psychologies magazine, parvenant avec sa femme Perla a en faire le deuxième mensuel féminin haut de gamme français derrière Marie Claire. JLSS a fini par céder sa publication au groupe Lagardère en 2008.

De nombreuses personnalités des médias ont rendu hommage à Jean-Louis Servan-Schreiber après l’annonce de son décès. Pierre Lescure a salué “un grand homme de presse”. Alain Weill a témoigné de sa tristesse et l’a remercié pour les conseils qu’il lui donnait encore il y a quelques semaines.

C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris la disparition de Jean-Louis Servan-Schreiber. En homme de presse exceptionnel ses conseils nous ont été précieux pour la relance de l’Express. Il y a qq semaines encore en lecteur fidèle il me faisait ses remarques. Merci JLSS.

Jean Louis Servan-Schreiber est parti.
Il a été un grand homme de presse. C’était de famille.
Il a travaillé sans cesse sur la nature humaine et sa richesse.
Il réfléchissait sans cesse et c’était enrichissant pour les autres.
Je pense fort à Perla,à ses enfants et ses proches.🌹 pic.twitter.com/7Z1ZzA2Vwt

Article écrit en collaboration avec 6 Médias

Crédits photos : MPP / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet