Jean-Luc Lahaye accusé de viols sur mineures, blâme Emmanuel et Brigitte Macron

Jean-Luc Lahaye, accusé de viols sur mineures, a répondu aux enquêteurs. Selon le Parisien, en kiosque vendredi 19 novembre 2021, le chanteur a donné des justifications choquantes, lors de sa garde à vue, osant même une comparaison avec Emmanuel et Brigitte Macron.

  • Jean-Luc Lahaye
  • Emmanuel Macron
  • Brigitte Macron

Ses propos sont ultra choquants. Jean-Luc Lahaye a été mis en examen vendredi 5 novembre 2021 et placé en détention provisoire pour « viol », « viols et agressions sexuelles sur mineures de 15 ans » et « abus de faiblesse d’un mineur », a révélé franceinfo. Le chanteur de 68 ans a ensuite été placé en détention provisoire à la prison de la Santé, à Paris. Deux jours auparavant, il avait été placé en garde à vue. Deux jeunes femmes l’accusent de viols et d’agressions sexuelles dont les faits remonteraient à 2013 et 2014.

Dans son édition de vendredi 19 novembre, Le Parisien dévoile les échanges déconcertants entre l’accusé et les enquêteurs, dans les locaux de la Direction centrale de la police judiciaire, à Nanterre, dans les Hauts-de-Seine. À en croire ses déclarations faites lors de cet interrogatoire, qui s’est déroulé mercredi 3 novembre 2021, le compagnon de Paola semble ne pas comprendre que des rapports intimes avec des mineures posent problème.

« Notre couple présidentiel a donné le ton »

« Je suis en sidération, voilà c’est tout », a lâché Jean-Luc Lahaye, avant de s’en prendre à Brigitte et Emmanuel Macron. « La majorité sexuelle est à quel âge pour vous ? », lui a demandé l’enquêteur. Et l’interprète de Femme que j’aime de répondre : « Notre couple présidentiel a donné le ton. On ne trouve rien à redire que madame Macron a séduit son élève de 14 ans, 15 ans, donc aujourd’hui le curseur est un petit peu ailleurs. »

Ce n’est pas tout : Jean-Luc Lahaye a osé des références culturelles, citant même un célèbre poète français. « Pour vous, c’est normal d’avoir des relations sexuelles avec une mineure de plus de 15 ans ? », a poursuivi son interlocuteur. « Je vous réponds par une formule de Léo Ferré : Ce qui est ennuyeux avec la moralité, c’est que c’est toujours celle des autres », a rétorqué Jean-Luc Lahaye. Et l’enquêteur d’insister : « Vous, vous avez la vôtre ? » La réponse du compositeur fait froid dans le dos : « Je pense que nous avons tous une moralité propre avec ses variations, c’est une partition avec ses notes. Il y a des notes qui s’accordent très bien avec d’autres et il y a des dissonances. » Jean-Luc Lahaye, qui continue de nier les faits, reste présumé innocent jusqu’à l’issue de l’enquête.

Source: Lire L’Article Complet