Jean-Marie Périer révèle l'une des facettes obscures d'Henri Salvador

Un entretien de Jean-Marie Périer au Monde, dimanche 25 octobre, vient écorner l’image d’Henri Salvador, “odieux” avec ses petits-enfants.

Restez informée

Henri Salvador n’a pas toujours été ce joyeux drille, au rire si communicatif, que les archives télévisuelles aiment parfois nous rappeler. Disparu en 2008 d’une rupture d’anévrisme, l’artiste caméléon a laissé derrière lui une sacrée collection de tubes, allant de la chanson pleine de tendresse jusqu’aux textes plus récréatifs. Cette image de bon vivant contraste avec celle donnée par son fils Jean-Marie Périer, lequel a fait de tristes révélations, dimanche 25 octobre, dans Le Monde. Le photographe n’a découvert que sur le tard (il avait 16 ans) que son père biologique n’était autre que l’interprète de Le lion est mort ce soir ou de Zorro est arrivé. Et il a fallu presque trois décennies pour que les deux hommes se rencontrent et montrent patte blanche pour faire connaissance. Une première approche rocambolesque lors d’un dîner à Los Angeles chez le producteur Eddie Barclay, qui n’arrive que chez les grands de ce monde. “On ne sait pas quoi se dire”, raconte Jean-Marie Périer dans les colonnes du quotidien au sujet de ce grand moment de solitude. Il me propose finalement d’aller voir Deep Throat, le fameux film porno. Hallucinant ! On s’est retrouvés comme deux militaires dans un cinéma vide. Cette initiative a néanmoins brisé la glace et, après, il m’a parlé”.

Odieux avec ses petits-enfants

Pour autant, leur relation n’a jamais été des plus simples. De rendez-vous clandestins -afin de ne pas vexer le père adoptif-, cette correspondance a rapidement tourné au règlement de comptes entre les deux hommes en raison du comportement du troubadour avec ses petits-enfants. Une attitude que le photographe star des années yéyé n’a jamais supporté. “Il s’est très mal comporté avec mes enfants, les rejetant. Cela m’a ravagé. C’est avec un psy que j’ai écrit Enfant gâté (ndlr : paru en 2001 aux éditions XO), le livre racontant cette histoire”, déplore-t-il, reportant alors son affection et son temps envers celui qui l’avait reconnu dès sa naissance.

A lire aussi : Un album posthume d’Henri Salvador sortira bientôt

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet