Jean-Michel Blanquer : la réponse ironique de la chanteuse dont il a utilisé le titre

Lundi 29 mars, la chanteuse Ifat Orgad a réagi au tweet de Jean-Michel Blanquer qui avait tweeté sa chanson pour répondre à ses détracteurs. Elle ne manque pas d’ironie.

Jean-Michel Blanquer

Son tweet a vivement fait réagir la toile ce dimanche 28 mars. En pleine tourmente médiatique autour du débat sur le maintien des écoles ouvertes, Jean-Michel Blanquer a répondu à ses détracteurs d’une surprenante manière. En effet, le ministre de l’Éducation nationale a tweeté le lien d’une vidéo, le clip d’une reprise de la chanson des Pink Floyd, Another brick in the wall. Cette reprise cherche à montrer à quel point la scolarité à distance peut être nocive. Ce lundi 29 mars, la chanteuse en question, Ifat Orgad, a répondu au ministre par un tweet qui ne manque pas d’ironie. “Je suis vraiment ravie que M. Blanquer ait apprécié ma chanson. Cependant, c’est basé sur la situation où je vis en Californie, où nos professeurs sont déjà vaccinés. C’est assez différent de la situation en France”, a-t-elle écrit en anglais.

Posté ce dimanche, le tweet de Jean-Michel Blanquer avait vivement fait réagir la toile et surtout reçu de nombreuses critiques. Certains twittos avaient même appelé à la suppression du tweet. Ce tweet a été rédigé dans le sillage du débat sur le maintien des écoles ouvertes qui fait rage depuis des semaines. En pleine crise sanitaire, le gouvernement ne cède pas. “Assumer ce risque quand on est parents me paraît peu de choses par rapport à l’importance qu’un enfant ne se déscolarise pas”, assurait le ministre âgé de 56 ans sur LCI il y a une semaine. Ces propos ont provoqué un véritable tollé médiatique. Même une conférence de presse annonçant d’autres mesures sanitaires dans les établissements scolaires n’a pas réussi à éteindre le feu.

#Blanquerdemission

Vendredi 27 mars, le hashtag #Blanquerdemission était même à la première place des tendances Twitter. “Il faut fermer les écoles et virer ce clown pour la sécurité de tous”, “Un ministre qui ment sur les chiffres, qui ment sur le protocole, qui supprime des postes et surcharge les classes en pleine pandémie”, “On n’en peut plus”, pouvait-on lire dans la vague de contestation.

I'm really pleased that Monsieur Blanquer enjoyed my song. However it's based on the situation where I live in California, where our teachers are already vaccinated. It's quite different to the situation in France. https://t.co/cixsH9YaRK

Source: Lire L’Article Complet