Julie Gayet « militante » : la compagne de François Hollande de retour sur le terrain

Dans le cadre de la promotion d’un documentaire qu’elle produit, Julie Gayet a tenu à aborder la place des femmes dans le sport et plus généralement dans la société.

A propos de


  1. Julie Gayet


  2. François Hollande

Julie Gayet est une femme engagée. Et, elle le prouve une nouvelle fois. Invitée d’honneur du 7ème Festival de l’Université de Limoges, la compagne de François Hollande est venue présenter à des étudiants un documentaire qu’elle a produit, baptisée “Les Joueuses” et réalisé par Stéphanie Gillard. Avec cette production en immersion avec l’équipe féminine de football de l’Olympique Lyonnais, Julie Gayet est bien décidée à mettre en valeur la place des femmes dans le sport et plus globalement dans la société.

Julie Gayet n’a pas choisi ce sujet par hasard. L’actrice française de 48 ans se définie comme “une vraie fan de foot”, désireuse de mettre en lumière “des joueuses que les gens ne connaissaient pas”, à la suite de la coupe du monde de foot féminin qui s’est déroulée en France en 2019.“J’ai été goal et ce qui est fou c’est que les femmes ne militent pas pour ouvrir un club dans leur ville, mais quand il ouvre il est complet ! “, a-t-elle indiqué dans des propos rapportés par France 3 Nouvelle Aquitaine. Et d’ajouter : “Cela mérite plus de visibilité, pour le sport mais aussi pour toutes les femmes. […] Je me pense militante, au quotidien, pour que les choses bougent.

Impliquée pour l’égalité femmes-hommes

Déjà en 2019, Julie Gayet avait co-produit avec Christie Mola le documentaire de Géraldine Maillet “Le moment de briller, les Bleues en route vers le mondial”, en suivant cinq joueuses lors de la préparation à la compétition. “Je voulais qu’elles soient filmées comme des icônes”, avait confié la compagne de François Hollande dans une interview accordée à Au féminin, avant d’évoquer l’égalité homme-femme, un sujet qui lui tient à cœur. “Il faut questionner la répartition des tâches entre hommes et femmes ! Cela permettra une réelle égalité. Un gros combat que je soutiens, c’est le congé paternité.” Dans ce sens-là, elle est membre du Collectif 50/50, qui a promeut l’égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel. Elle est également la co-fondatrice de l’association info-endométriose.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet