Katie Holmes : sa fille Suri Cruise, une ado sans son célèbre père…

Toujours dans la ligne de mire des photographes, Suri Cruise, 15 ans, grandit. Et ce, loin de Tom Cruise. Une situation aussi rare qu’absurde…

Neuf ans : c’est exactement le nombre d’années pendant lesquelles Suri Cruise n’aura pas vu son monstre sacré de père, Tom Cruise, dont elle est cependant, ironie de la génétique, le portrait craché. De plus en plus émancipée, la jeune fille, qui a fêté ses 15 ans le 18 avril dernier, est à l’âge où on traîne en bande de filles : mince, élancée, elle semble montrer tous les signes d’un bel équilibre à la presse qui commence à la poursuivre dans les rues de New York. Sa stabilité et son éducation impeccable sont une gageure dont sa mère, Katie Holmes, peut être tenue pour responsable. Lorsqu’elle épouse Tom Cruise en 2006, l’actrice aujourd’hui âgée de 42 ans, qui connaît alors le succès dans la série télévisée Dawson’s Creek, est happée dans l’univers de celui qui est un ponte de la scientologie.

Père de deux enfants adoptifs, Isabella et Connor (âgés de 28 et 26 ans aujourd’hui), avec l’actrice Nicole Kidman, il est réputé pour passer des contrats avec ses épouses afin de s’assurer de leur silence. Lorsque les parents de Katie, respectivement avocat et décoratrice, s’aperçoivent que leur petite-fille Suri risque de tomber sous la coupe de la scientologie, ils réagissent. D’autant plus que Nicole Kidman, sortie de la vie de Tom en février 2001, a perdu tout contact avec sa progéniture. Katie, aidée par ses parents, échappe à l’emprise de la star en divorçant et obtient par jugement la garde exclusive de sa fille, qui quitte Los Angeles pour New York où elle intègre l’église catholique Saint François Xavier. A ce moment-là, Tom Cruise, que l’on ne cessait auparavant de voir au parc avec sa fille, prend ses distances. Tony Ortega, un spécialiste américain de la secte commente : « Il a personnellement choisi la scientologie contre sa fille, c’est tragique ». De fait, selon les préceptes de cette croyance, les membres qui ont quitté le giron sont considérés comme « des personnes suppressives » ou ennemies de l’organisation.

Tandis que Suri grandit, Tom s’installe à Clearwater, une ville du sud de la Floride, située entre le golfe du Mexique et la baie de Tampa, où l’église a construit sa cathédrale planétaire. On y pratique le « Super Power Rundown » pour former l’élite de cette communauté prosélyte. Pendant ce temps, Suri s’épanouit en mangeant des glaces dans Central Park et en déambulant, cheveux longs au vent, avec ses meilleures copines. Couvée par son grand-père Marty, qui a pris le relais pour endosser le rôle du repère masculin, elle grandit en orpheline de son papa, avec néanmoins l’ombre de ce géant en ligne de mire. Pendant que sa mère tente de poursuivre sa vie de femme.

https://www.instagram.com/p/COp5zXonlSp/

A post shared by Katie Holmes (@katieholmes)

Désormais séparée de l’acteur Jamie Foxx après six ans de relation discrète, voire cachée, Katie Holmes s’est affichée en septembre dernier aux bras du chef cuisinier Emilio Vitolo Jr. Mais depuis, on les dit en froid. Selon une source proche de l’actrice, qui s’est confiée à Page Six en avril dernier, « Katie a beaucoup de grandes priorités dans sa vie. C’est une mère célibataire et sa fille passe toujours en premier. » Avec Emilio, les relations seraient allées trop vite. A chaque instant de la vie de Katie qui a mis sa carrière en veilleuse, un seul objectif demeure : protéger son unique enfant, faire en sorte qu’elle ne pâtisse pas de cette situation si étrange : être quasiment le clone de son père, vivre dans le même pays que lui et ne jamais le croiser sinon au cinéma. En 2021 et 2022, si elle veut le voir, Suri devra faire comme tout le monde et se rendre en salles pour Mission impossible 7 et Mission impossible 8 de Christopher McQuarrie. Un drôle de deuil paternel qu’elle semble, jusque-là, accepter.

Crédits photos : The ImageDirect / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet