Kimberly Guilfoyle, l'ambitieuse compagne de Donald Trump Jr.

Engagée derrière son (futur) beau-père Donald Trump, l’ex-présentatrice phare de la Fox a galvanisé la foule lors de la Convention républicaine nationale, lundi 24 août. Portrait express.

Chez les Trump, il y a Ivanka, la fille aînée, haute conseillère du président des États-Unis. Il y a aussi Jared Kushner, le gendre si parfait. Mais aussi Donald Trump Jr., le fils, et sa compagne Kimberly Guilfoyle. Dans un discours exalté, cette dernière a enflammé la Convention républicaine nationale, lundi 24 août. «Je vous parle ce soir en tant que mère, ancienne procureure, latina, fière Américaine et fière partisane du président Donald J. Trump, débute-t-elle. Pourquoi ? Parce qu’il est le président qui tient ses promesses pour l’Amérique. Il a construit la plus grande économie que le monde ait jamais connue pour les travailleurs, la classe ouvrière et la classe moyenne.»

Un poil crispée, les bras en l’air, Kimberly Guilfoyle chante les louanges de son beau-père, Donald Trump, en course pour briguer un second mandat à la tête du pays. Prête à tout pour sa victoire, l’ex-présentatrice phare de la Fox n’a d’ailleurs pas hésité une seule seconde à s’engager derrière le candidat républicain qu’elle conseille désormais. Preuve qu’elle est un élément sur lequel on peut compter.

“Cette fois, c’est la bonne”

«Une équipe qui gagne !» C’est en juillet 2018 que Kimberly Guilfoyle confirme sur Instagram son couple avec Donald Trump Jr. Le 13 février 2019, l’ancienne star de la Fox Kimberly Guilfoyle réapparaît au bras du fils du président américain à l’occasion du défilé Zang Toi, durant la Fashion Week new-yorkaise. Les amants se seraient fiancés depuis, à en croire Hollywood Life et une bague en diamant.

Une chose est sûre : Kimberly Guilfoyle est persuadée que son couple va durer. «Je pense que cette fois, c’est la bonne», déclarait-elle en juillet 2018, au micro de l’émission «Breitbart News Daily», convaincue d’avoir trouvé l’âme sœur. Après avoir été mariée quatre ans à l’ancien maire de San Francisco, Gavin Newsom, l’Américaine de 51 ans a jeté son dévolu sur l’aîné de Donald Jr., avec qui elle est amie depuis plus de dix ans.

Mais il aura fallu attendre le divorce du fils prodigue, marié pendant douze ans à Vanessa Haydon avec qui il a eu cinq enfants, (et laisser passer la rumeur d’une liaison avec la sulfureuse Aubrey O’Day), avant que la présentatrice ne puisse mettre la main sur le dirigeant de la Trump Organization. Interrogée par le journaliste Alex Marlow, elle a dit de lui qu’il est «la figure politique de droite numéro 1 à suivre de près», ajoutant au passage qu’il est «incroyablement brillant». Depuis, le couple affiche son bonheur sur les réseaux sociaux, entre selfies devant le Louvre et randonnées dans le Montana. L’animatrice, quant à elle, poursuit son opération séduction auprès de la Maison-Blanche. Ou comment le top model est devenu icône du petit écran – et favorite de Donald Trump, senior.

En vidéo, qui sont les membres de la famille Trump ?

Podiums et tribunaux

Née le 9 mars 1969 à San Francisco, Kimberly Guilfoyle grandit auprès de son frère, de son père irlandais et de sa mère portoricaine. Sa mère succombe à une leucémie alors que Kimberly n’a que 11 ans. Après avoir fait sa scolarité au lycée de Mercy, l’étudiante sort diplômée – avec les honneurs – de l’Université UC Davis. Elle obtient sa licence de droit à l’Université de San Francisco en 1994, puis effectue un stage au bureau du procureur. Elle brille sur les bancs de l’université comme sur les podiums, où elle joue les mannequins Victoria’s Secret. Elle pose également pour la chaîne de magasins Macy’s et dans un magazine sur le mariage, rappelle Business Insider.

“Première dame” de San Francisco

Kimberly Guilfoyle et Gavin Newsome, mariés de 2001 à 2005. (Boston, le 27 juillet 2004.)

Après ses études, Kimberly Guilfoyle officie quatre ans comme adjointe du procureur de Los Angeles. Elle y traite des affaires de stupéfiants, de violences domestiques ou d’agressions sexuelles. De retour dans sa ville natale, elle épouse en 2001 Gavin Newsom, un conseiller démocrate qui sera bientôt élu maire de San Francisco.

À 35 ans, la nouvelle «First Lady locale» opère un tournant dans sa carrière. Elle déménage à New York et esquisse ses débuts dans le programme «Both Sides», sur Court TV, mais aussi sur CNN. Mais son avènement sur le petit écran s’accompagne d’un lourd tribut à payer. Aux prises avec les difficultés d’une relation à distance, focalisée sur sa carrière, elle divorce en 2005 de Gavin Newsom, aujourd’hui gouverneur de Californie.

L’étoile de Fox News

En 2006, la présentatrice connaît elle aussi une ascension fulgurante. Engagée par Fox News au mois de février, elle anime The Lineup, un programme d’informations en continu diffusé le week-end. La même année, elle épouse Eric Villency, PDG d’une entreprise de design et ancien mannequin, à la Barbade. Le couple donne naissance à un fils, Ronan Antony. Avant de se séparer, trois ans plus tard.

En 2011, elle revêt le costume de coprésentatrice de «The Five», sur la Fox. Ce qui ne l’empêche pas de s’offrir quelques apparitions dans d’autres programmes, comme «The O’Reilly Factor», «Hannity» ou «Fox and friends». Devenue l’une des présentatrices phares de la chaîne, Kimberly s’assure d’en demeurer l’un des piliers.

Lorsque Gretchen Carlson, ancienne présentatrice de Fox News et présidente du conseil d’administration de Miss America, accuse Roger Ailes, le patron de la chaîne, de harcèlement sexuel, Kimberly Guilfoyle monte au créneau… pour défendre son boss.

En 2015, l’animatrice publie le livre Défendre sa cause : Comment être le meilleur avocat pour soi-même, aux éditions Harper. Deux ans plus tard, l’ouvrage attire l’attention d’un certain président des États-Unis, qui le recommande via Twitter : «Lisez le livre de @kimguilfoyle #Makingthecase. Un conseil brillant ! (sic)», écrit Donald Trump sur son compte Twitter, le 29 janvier 2017.

À la conquête de la Maison-Blanche

La personnalité mordante de Kimberly Guilfoyle fait mouche. À tel point qu’en décembre 2016, Donald Trump envisage de confier à l’animatrice le poste de conseillère en communication. Il optera finalement pour Sean Spicer. Toujours proche de la Maison-Blanche, Kimberly Guilfoyle aurait tout de même entretenu une liaison avec le successeur de Sean Spicer, en décembre 2017.

Si l’ancienne animatrice n’a jamais pu reprendre le flambeau, elle n’a pas pour autant tiré un trait sur ses ambitions. En mai 2018, elle apparaît pour la première fois en public au côté de Donald Trump Jr., lors d’une soirée en l’honneur de Richard Grenell, nouvel ambassadeur des États-Unis en Allemagne. Un mois plus tard, le couple poste des clichés de ses vacances dans le Montana, sans oublier de se montrer dans les tribunes d’un concert. Limogée de Fox News, le 20 juillet 2018, elle confirmait s’être lancée dans la campagne des républicains au côté de son compagnon. Et Kimberly Guilfoyle de publier sur son compte Instagram, le 5 juillet 2018, la photo de son «incroyable après-midi à la Maison-Blanche». C’est ce que l’on appelle entrer par la petite porte.

*Cet article, initialement publié le 17 juillet 2018, fait l’objet d’une mise à jour.

Source: Lire L’Article Complet