“La barbe finira par tomber” : Édouard Philippe fataliste, il évoque son alopécie sans aucun tabou

En l’espace de quelques mois, le visage d’Édouard Philippe a changé. Sa barbe bicolore est désormais blanche et disparate. Dans un long entretien accordé au Point ce jeudi 12 janvier, l’ancien Premier ministre se confie sur l’évolution de sa maladie, entre deux révélations sur ses ambitions politiques.

Le Édouard Philippe de 2017 et celui de 2023 ne semblent pas être les mêmes. Et pourtant. Ce jeudi 12 janvier, Le Point publie un long portrait de l’ancien Premier ministre, dans lequel il “rompt le silence” et révèle ce qu’il “veut vraiment”. Cette interview est aussi l’occasion pour le maire du Havre d’évoquer les deux maladies auto-immunes qui l’affectent depuis plusieurs mois et lui ont fait perdre l’intégralité de sa pilosité. Reste sa barbe, passée du noir au blanc en l’espace de quelques années. L’alopécie n’est ni grave, ni dangereuse, ni contagieuse, ni douloureuse. Je le vis bien”, assure-t-il dans l’hebdomadaire. “Un responsable politique, ça préfère parler d’idées que de poils. Les sourcils sont tombés, ils ne reviendront plus. Les cheveux tombent, je ne suis pas sûre qu’ils repousseront. La barbe va finir par tomber”, a-t-il ajouté d’un ton résilient.

Les clichés qui illustrent le portrait sont en effet loin de le montrer affaibli. En train de faire de la corde à sauter, du gainage ou encore de taper, gants de boxe aux mains, dans un punching-ball, l’élu de 52 ans semble même plus en forme que jamais. Et s’il met un point d’honneur à entretenir son corps, il ne souhaite pas qu’on épilogue sur son imminente boule à zéro et affirme être bien dans sa peau. “Je suis toujours capable d’aligner quelques droites et quelques gauches bien senties sur un ring. Je suis en pleine santé, je perds mes cheveux. Et comme dirait Johnny Hallyday : ‘Quoi ma gueule, qu’est-ce qu’elle a ma gueule ?’ On ne va pas y passer la nuit…” lâche-t-il dans Le Point, préférant se concentrer sur son projet politique.

>> PHOTOS – Édouard Philippe : découvrez son évolution physique

“Philippe, c’est une stratégie à la Rocard, avec le visage de Balladur”

Si son alopécie n’est pas un sujet pour Édouard Philippe, pour une partie de la classe politique, elle est en tous cas la cible de plaisanteries, de plus ou moins mauvais goût. En novembre 2022, c’est ainsi qu’Olivier Marleix, chef de file des députés LR à l’Assemblée nationale, a “flingué Horizons” et ses “députés complètement déprimés”, rapportait Challenge. Et dans son élan de critiques, notamment quant à aux supposées ambitions présidentielles du Norman pour 2027, l’élu n’a pas hésité à s’en prendre à sa maladie. “Il faut espérer qu’Édouard Philippe soigne ses problèmes de barbe, car il ne lui reste plus que l’apparence pour sauver le vide de son projet.” Même énergie du côté de l’Élysée. “Philippe, c’est une stratégie à la Rocard, avec le visage de Balladur”, se serait amusé un conseiller haut placé du Palais, dans les colonnes du Point ce jeudi.

Crédits photos : Bruno Bebert / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Édouard Philippe

À découvrir en images

PHOTOS – Édouard Philippe : découvrez son évolution physique

Édouard Philippe, imberbe et chaussée de lunettes épaisses a le look d’un jeune étudiant parisien sérieux et ambitieux.

À 25 ans, cheveux épais, cravate bariolée et chemise à carreaux, le jeune Édouard Philippe se présente pour la première fois devant la presse.

Look de conseiller d’État pour le jeune Édouard Philippe âgé de 32 ans : sourire carnassier, sans barbe, et les cheveux coupés, il se spécialise dans le droit des marchés publics.

Edouard Philippe a perdu ses joues rondes de jeunesse, et a perdu quelques cheveux. En costume sobre, il pose avec son écharpe lors de son élection a la mairie du Havre.

Autour de

Source: Lire L’Article Complet