Lady Di : cette attente interminable et traumatisante qu’a vécue la princesse

C’est une blessure d’enfance que Lady Diana n’a jamais oubliée. Alors âgée de 7 ans, la princesse de Galles a été traumatisée par une longue attente qui lui a brisé le coeur.

Bien avant sa mort tragique dans un accident de voiture le 31 août 1997, à seulement 36 ans, la vie de la princesse Diana a été émaillée de drames. Même le jour de son mariage grandiose avec Charles n’a rien eu du conte de fées qu’on y a vu à l’époque. Des noces royales rapidement entachées par les infidélités du prince avec Camilla et qui se sont terminées par un tumultueux divorce. Mais la plus grande douleur de Lady Di restait d’avoir été abandonnée par sa mère lorsqu’elle était enfant, une blessure qui n’a jamais guéri.

Dans un long entretien paru ce dimanche 13 septembre dans le Sunday Times et relayé par le Daily Mail, Charles Spencer, le frères de Diana, fait de déchirantes confidences sur leur enfance dans la maison familiale d’Althorp. Le comte révèle notamment qu’après la séparation de leurs parents, la princesse de Galles alors enfant a longtemps attendu, en vain, le retour de sa mère, partie de la maison pour vivre une histoire d’amour avec un autre homme.

Trahie par sa mère

En 1954, Frances Burke-Roche n’a que 18 ans lorsqu’elle épouse le comte Edward John Spencer, âgé lui de 30 ans. Mais le mariage se délite au fil des années. Le couple divorce finalement en 1969, la mère de Diana ayant choisi de quitter son mari pour son amant Peter Shand Kydd, qu’elle épouse la même année. A seulement 7 ans, Lady Di voit sa maman quitter le domicile familial, laissant ses quatre enfants derrière elle après avoir perdu la bataille pour leur garde.

C’est le début d’une longue et traumatisante attente pour la petite Diana qui, le coeur brisé, a longtemps espéré le retour de sa mère. Quand elle faisait ses bagages avant de partir, elle a promis à Diana qu’elle reviendrait la voir. Diana avait l’habitude de l’attendre sur le pas de la porte, mais elle n’est jamais venue confie Charles Spencer. “Notre père était une source constante d’amour mais notre mère n’était pas faite pour la maternité… Elle n’en était pas capable. Elle était amoureuse de quelqu’un d’autre, folle de lui vraiment” conclut le comte. La mère de Diana a fait passer l’amour avant ses enfants, un abandon qui a marqué à jamais la princesse de Galles.

Galerie: Les couples royaux qui ont divorcé (StarsInsider)


Source: Lire L’Article Complet