Lady Diana : pourquoi achetait-elle des magazines cochons à ses fils ?

Dans un article publié mercredi 27 octobre 2021, Closer relate un passage du documentaire Serving the Royals, inside the firm. Nos confrères rapportent que la princesse de Galles offrait des magazines cochons à ses fils.

  • Diana Princesse de Galles
  • William d'Angleterre
  • Harry d'Angleterre

Une princesse anti-conformiste. Si la bienséance est de mise dans chacune des familles royales et que certains sujets sont ainsi tabous, Lady Diana avait décidé, quant à elle, de communiquer avec franchise avec ses fils William et Harry. En effet, Closer, dans un article publié mercredi 27 octobre 2021 évoque un passage traitant de ce sujet dans le documentaire Serving the Royals, inside the firm. Dans ce documentaire mis en ligne sur Amazon Prime Video, Paul Burrell, l’ancien majordome de Lady Diana explique que son employeuse avait l’habitude d’offrir des magazines cochons à ses fils, le prince William et le prince Harry, aujourd’hui en froid.

Lady Diana, très moderniste pour l’époque, trouvait ça alors important de faire, elle-même, l’éducation sexuelle de sa progéniture. Elle leur permettait alors d’appréhender au mieux leurs futures relations amoureuses en faisant tout pour qu’ils apprennent à connaître, très jeunes, le corps des femmes. On peut entendre dans le documentaire, en voix-off : « Lorsque Diana voulait que ses enfants grandissent tout en connaissant le sexe opposé, elle les mettait dans la liste de courses de Paul Burrell ». Paul Burrell confirme ainsi : « La princesse a cru qu’il serait intéressant que ses enfants voient des femmes. Quelques fois, il est arrivé qu’on me demande d’aller au kiosque à journaux et d’acheter certains magazines de l’étagère du haut. Je me moquais de la manière dont elle me traitait sur le long terme parce que je ne faisais que mon travail », indique-t-il par ailleurs.

Quand Lady Diana jouait l’entremetteuse

En 2017, Cindy Crawford avait été plus loin en expliquant qu’elle avait rencontré en personne le prince William. Et ce, à l’initiative de la maman du jeune homme, qui commençait à être attiré par les femmes. « Je crois que le Prince William commençait tout juste à s’intéresser aux mannequins et elle a pensé que ce serait une jolie surprise pour lui et Harry », expliquait Cindy Crawford sur Instagram. Lady Diana l’a alors invitée à boire le thé. « J’étais très nerveuse, je ne savais pas quoi porter. Mais je me souviens que dès qu’elle est entrée dans la pièce et que nous avons commencé à parler, c’était comme de discuter avec une copine. Elle était vraiment un modèle et nous a montré à tous ce qu’une princesse moderne devait être », a-t-elle conclu.

Source: Lire L’Article Complet