"L'Amour est dans le pré" 2020 : découvrez les photos des 13 nouveaux agriculteurs de la 15e saison – PHOTOS

À partir du lundi 14 septembre 2020, les téléspectateurs pourront découvrir la nouvelle saison de L’amour est dans le pré sur M6. L’émission présentée par Karine Le Marchand réserve bien des surprises.

  • Karine Le Marchand

Les aficionados de L’amour est dans le pré vont être ravis ! L’émission présentée par Karine Le Marchand revient le lundi 14 septembre 2020 sur M6 pour sa quinzième saison. 11 hommes et 2 femmes âgés de 37 à 63 ans et venus de toute la France font leur entrée dans cette grande aventure. Dans l’espoir de mettre fin à leur solitude, ces agriculteurs sont déterminés à trouver l’âme soeur. Passionnés par leur métier et optimistes dans l’âme, ils ne désespèrent pas de vivre, un jour, une grande histoire d’amour… Femme Actuelle vous propose de découvrir le portrait de ces treize célibataires.

Laurent, 45 ans, éleveur de vaches allaitantes (Normandie)

À 45 ans, ce géant d’1m93 pour 120 kilos est éleveur de vaches allaitantes en Normandie. S’il est un amoureux de l’élevage, il est aussi un fan inconditionnel de sport et plus précisément de rugby. Il a même été champion universitaire en 2000 ! Désormais s’il a raccroché les crampons c’est pour s’occuper au mieux de ses 350 vaches et autres animaux en tout genre : chèvres, coqs, poules, chiens, canards, dindons, une quinzaine de chats et trois juments ! S’il y a du monde à la maison dans son coeur le vide se fait ressentir. Célibataire depuis un an, Laurent a connu trois grandes relations sans jamais avoir d’enfants. Ce colosse rêve de fonder une famille aux côtés d’une femme répondant à des critères bien précis. L’élue doit être dynamique, féminine, sincère et sociable en totale adéquation avec son style de vie et ses valeurs. Romantique dans l’âme, Laurent promet d’être au petit soin pour sa future femme.

Matthieu, 44 ans, éleveur de taureaux de Camargue (Occitanie)

C’est un homme aux mille vies. Matthieu élève des taureaux en Camargue, dans la région Occitane. Avant cela, l’homme de 44 ans a effectué de nombreux métiers avant d’opérer un virage à 360. Employé dans un groupe de vente de produits pétroliers durant 6 ans, il a aussi été à la tête de trois restaurants et de deux salons de coiffure durant 13 ans. En 2016, il plaque tout et suit un ami dans une nouvelle aventure : l’élevage. Véritable passionné, il n’a plus connu de véritables amours depuis son premier, il y a de cela 20 ans. Ce qu’il recherche ? Un homme viril au caractère très fort pour construire une relation fusionnelle. Porteur du gêne de la maladie de Cadasil, Mathieu veut croquer la vie et se sentir entouré d’un homme avec qui il souhaiterait fonder une famille. Fidèle de l’émission depuis 10 ans, l’histoire de Thomas l’avait énormément touché et l’a convaincu de sauter le pas. À son tour de trouver le grand amour !

Philippe, 54 ans, éleveur de vaches laitières (Auvergne-Rhône-Âlpes)

Chez Philippe, l’agriculture c’est une histoire de famille. À 54 ans, il représente la 6e génération d’agriculteurs. Célibataire depuis trois ans, L’éleveur de vaches laitières en région Auvergne-Rhône-Alpes n’a connu que deux grandes relations. Sa dernière a duré 11 ans. Cette dernière expérience l’a profondément marqué et l’a rendu généreux, franc et doté d’une sensibilité à fleur de peau. Sa prochaine femme, il la voit naturelle, bonne vivante tout comme lui et ouverte d’esprit quant à son métier. Romantique, Philippe espère couler des jours heureux et simples au côté de sa future femme.

Cathy, 41 ans, viticultrice (Nouvelle-Aquitaine)

Elle est l’une des deux femmes de cette nouvelle saison. Cathy est une viticultrice de 41 ans située en Nouvelle-Aquitaine. Depuis l’âge de 7 ans, elle est passionnée par les vignes. Il est donc naturel de la retrouver au côté de sa soeur Sandrine à la tête d’une exploitation. Si elle peut paraître dure et intimidante, la viticultrice est pourtant entière, ouverte, généreuse et rigole souvent. Cathy est d’autant plus fière d’être une femme dans ce milieu principalement constitué d’hommes. Elle est déjà maman d’une fille de 18 ans et sa seule grande relation fût celle avec le père de cette dernière, terminée il y a 4 ans. En participant à L’amour est dans le pré, Cathy cherche un homme pouvant l’épauler mais aussi la canaliser. Ses critères très précis permettent d’identifier le type d’homme parfait pour elle : sans barbe, sans poil et sans calvitie mais aussi ni trop grand et ni trop petit. Au moins, Cathy sait ce qu’elle veut !

Éric l’Auvergnat, 57 ans, éleveur laitier (Auvergne-Rhône-Alpes)

Il est éleveur laitier dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. À 57 ans, Eric représente la gentillesse dans sa forme la plus complète : il est touchant, attachant, respectueux et pudique. S’il était destiné à travailler dans la mécanique, c’est au décès de son père, alors qu’il n’avait que 16 ans, qu’Éric décide de tout abandonner pour venir aider sa mère à la ferme. Depuis, il est tombé amoureux du milieu. Désormais, il souhaite trouver l’amour auprès d’une femme aimante, gentille, entreprenante et câline. Célibataire depuis 30 ans, il ne possède pas de critères physiques particuliers mais adorerait vivre un coup de coeur. Sans enfant, Éric se dit tout de même prêt à accueillir ceux de sa future compagne.

Florian, 37 ans, éleveur de vaches allaitantes (Nouvelle-Aquitaine)

Florian baigne dans l’élevage depuis sa plus tendre enfance. Depuis 2004, il gère tout seul son exploitation de vaches allaitantes dans la région de la Nouvelle-Aquitaine. Timide et pudique, Florian a vécu un terrible drame en 2010. Un arbre est tombé sur sa jambe alors qu’il était en train de le couper. Il devient paraplégique. Cet accident ne brise en rien son rêve et sa passion. Bricoleur dans l’âme, Florian met alors tout en oeuvre afin de pouvoir effectuer les missions quotidiennes. Auprès de sa future compagne, il souhaite avoir une relation complice. Très timide, il aimerait qu’elle fasse le premier pas avant lui, même s’il est prêt à s’investir et peut-être à fonder une famille.

David, 49 ans, arboriculteur, trufficulteur et héliciculteur (Occitanie)

À 49 ans, David est un Arboriculteur, maraîcher, trufficulteur et héliciculteur en Occitanie. Depuis 1991, il cultive 8 sortes de fruits et possède un élevage de 50.000 escargots. Ses produits sont d’ailleurs vendus sur les marchés et dans son propre magasin. David a eu seulement deux grandes histoires d’amours qui lui ont donné trois enfants. Son ainée est d’ailleurs à l’origine de son inscription dans L’amour est dans le pré. Sportif et épicurien, il respire la joie de vivre et possède tous les atouts pour rendre une femme heureuse. S’il reste timide, David espère rencontrer une femme pétillante, ouverte et sociable qui aime, comme lui, la nature ainsi que le sport.

Éric le chevrier, 54 ans, éleveur de chèvres et ramoneur (Nouvelle-Aquitaine)

Il est éleveur de chèvres et ramoneur l’hiver en Nouvelle-Aquitaine. À 54 ans, Éric est à la tête d’un cheptel de 200 laitières. Durant toute sa vie, il n’a connu qu’un seul amour, son ex-femme, avec qui il est resté 25 ans. S’il est très râleur, Éric a toujours le sourire et dissimule une grande sensibilité. Grand blessé de la vie, l’éleveur de chèvres souffre au quotidien du manque d’attention dont il fait l’objet. Il espère trouver “celle qui fera fendre sa carapace”. Éric est à la recherche d’une femme à mi-chemin entre la douceur et la force de caractère.

Paul-Henri, 38 ans, éleveur de vaches allaitantes, de chevaux et de volailles (Occitanie)

À 38 ans, cet éleveur de vaches allaitantes, de chevaux et de volailles a l’agriculture dans le sang. Fils et petit-fils d’agriculteur, Paul-Henri est le plus heureux des hommes lorsqu’il fait son travail. Mais il sait aussi rigoler et s’amuser même si sa sensibilité le freine un peu. Honnête et fidèle, Paul-Henri possède un caractère bien affirmé mais fait preuve d’un grand altruisme. Si son physique avantageux lui permet de rencontrer certaines filles, il désespère de ne pas trouver la femme de sa vie. Celle qui pourrait faire chavirer son coeur devra être ouverte d’esprit et féminine, avec du tempérament mais qui aime surprendre et être surprise.

Laura, 37 ans, éleveuse de vaches laitières (Pays de la Loire)

Elle est la deuxième et dernière femme de cette nouvelle saison ! Laura, 37 ans est éleveuse de vaches laitières dans le Pays de la Loire. Véritable rayon de soleil, celle qui est d’origine anglaise de ses parents a laissé sa licence de Langues pour retourner auprès de son véritable amour : la ferme. Auprès de quatre autres agriculteurs, elle s’occupe des soins de vaches laitières et de leurs veaux. La jeune femme a connu plusieurs relations, de deux à trois ans, mais, en pleine ascension professionnelle, elle n’a jamais pu réellement construire une histoire. Déçue par les sites de rencontres, elle espère trouver, grâce à L’amour est dans le pré, un homme dynamique, sportif, autonome avec du caractère et qui soit gentleman. Pour elle, il est indispensable que cet homme soit doux et puisse lui redonner cette confiance perdue.

Jean-Claude, 63 ans, céréalier et technicien commercial (Centre-Val de Loire)

Cet homme de 63 ans est une véritable pile électrique ! En dehors de ses activités de céréalier, Jean-Claude est aussi commercial en agro-alimentaire depuis 40 ans mais surtout un passionné de sport. Course à pied, VTT de montagne, randonnées en buggy, canyoning… il ne s’arrête jamais. Impossible de s’ennuyer donc au côté de cet hyperactif dans l’âme. Passionné de sport, il en pratique régulièrement près de sept. Vieillir ? Hors de question pour lui ! Il vit à cent à l’heure. Celui que ses proches surnomment “le clown” espère trouver une femme qui lui ressemble sur plusieurs points : le rythme de vie, la simplicité, la positivité et le naturel. Célibataire depuis deux ans, cet amoureux des voyages aimerait parcourir le monde au bras de sa bien-aimée qui ne pourra qu’être conquise par son enthousiasme et sa soif d’amour.

Jérôme, 37 ans, maraîcher et céréalier (Grand-Est)

Maraîcher et céréalier de 37 ans, Jérôme n’était pas destiné à un avenir dans l’agriculture. Durant plusieurs années, le trentenaire jovial a été footballeur, éducateur sportif, saisonnier à la montagne ou encore gérant d’un restaurant… Mais en 2010, il décide de tout abandonner et de revenir à ses racines. Côté amour ? Jérôme n’a essuyé que des échecs et des déceptions. Sa première copine l’a trompé et lui a brisé le coeur. Par la suite, Jérôme n’a jamais pu construire quelque chose de véritablement sérieux. Désormais, il est déterminé à trouver la femme qui lui conviendrait : pétillante, dynamique, vivante, généreuse, ayant des idées et de la conversation. Jérôme reste complexé par son physique mais espère que celle qu’il rencontrera pourra lui faire oublier cela et lui permettra, aussi, de fonder une famille.

Lionel, 62 ans, éleveur de vaches laitières et polyculture (Grand-Est)

Lionel est, à 62 ans, un éleveur de vaches laitières et polyculture situé dans la région du Grand-Est. Depuis 1984, il tient une exploitation de 260 hectares montée avec son père. Depuis, il a développé une véritable passion pour le milieu de l’agriculture et ne quitterait pour rien au monde cette profession. S’il met tout son coeur à l’ouvrage, Lionel, très coquet, est très assidu quand il s’agit de l’application de son soin pour le visage. En effet, il aime prendre soin de lui et ce grand sensible se sent très à l’aise avec les femmes. Il reste tout de même très romantique et serait même prêt à ralentir la cadence pour une femme après des années de travail acharné. Son idéal féminin ? Une femme joyeuse, coquette, féminine et câline, qui tout comme lui, saurait prendre soin d’elle et de ses proches. Son rêve ultime ? Aller en Pologne sur la terre de ses ancêtres, accompagné de sa chère et tendre.

Source: Lire L’Article Complet