“Le bal des faux-culs !” : Bruno Le Maire violemment ciblé à l’Assemblée nationale

Lors de l’examen du projet de loi sur le pouvoir d’achat, lundi 18 juillet, à l’Assemblée nationale, Bruno Le maire a été la cible d’une invective assez violente de la part d’un célèbre député de La France insoumise.

Cette semaine avait lieu à l’Assemblée nationale l’examen en première lecture du projet de loi sur le pouvoir d’achat. Une semaine de débats parfois houleux, souvent tendus, qui ont donné lieu à quelques propos injurieux que l’on n’a pas forcément l’habitude d’entendre dans l’hémicycle. L’une des personnes ciblées a notamment été Bruno Le Maire. Comme l’a révélé Le Parisien, ce dimanche 24 juillet, le ministre de l’Économie a été violemment critiqué par le député de La France insoumise, François Ruffin, lundi 18 juillet, lors de la première séance d’examen du projet de loi.

« Vous avez du talent, Monsieur le Ministre, et je dirai même que vous êtes le meilleur des menteurs« , a commencé, non sans ironie, le papa de Joseph et Ambre. « Sur les bancs du gouvernement, c’est le bal des faux-culs, vous valorisez le travail dans les mots, mais vous l’écrasez dans les faits« , a fustigé l’élu de la 1re circonscription de la Somme, connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche. Des mots qui lui ont valu les sifflements et les huées de certains députés présents sur les bancs de l’Assemblée. Bruno Le Maire lui-même a semblé lever les yeux au ciel face à cette remarque acerbe.

PHOTOS : Bruno le Maire : la victoire en duo avec son épouse Pauline

Bruno Le Maire fustigé par les députés après son discours à l’Assemblée

Peu de temps avant d’être la cible de cette invective de François Ruffin, c’est le ministre de l’Économie qui prenait la parole pour ouvrir la séance d’examen du projet de loi sur le pouvoir d’achat, lundi 18 juillet. Mais alors qu’il espérait obtenir certains compromis de la part de ses adversaires politiques, l’homme politique de 53 ans s’est vu confronté à une vague de refus et de contestations. Après son discours face à l’hémicycle, Bruno Le Maire a effectivement eu droit à de cinglantes réponses. « Vous affichez dans le titre de nobles intentions, mais comme chez Orwell, il faut lire les mots à l’envers« , a par exemple déclaré la députée de La France insoumise, Clémence Guetté. « Vous organisez méthodiquement, sciemment du pouvoir d’achat », a-t-elle conclu, agacée.

Articles écrits en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

A propos de


  1. Bruno Le Maire


  2. François Ruffin

Autour de

Source: Lire L’Article Complet