Le jour où… Bernadette Chirac a poursuivi la voiture de Jacques Chirac dans Paris pour démasquer une infidélité

Anecdotes insolites, cocasses ou touchantes… Chaque semaine Candice Nedelec raconte dans Gala.fr un moment méconnu de la vie de femmes et d’hommes politiques.

Paris, au cœur des années 80. Bernadette Chirac sait son mari volage. Elle ne se résout pas cependant à supporter ses frasques, sans agir. Elle le tient à l’œil. Pour ce faire, elle surveille de près les allées et venues de son chauffeur : Jean-Claude Laumond. Ainsi s’engage-t-elle un jour, à la poursuite, dans les rues de la capitale, d’une voiture immatriculée 19 (le numéro de la Corrèze). Elle soupçonne qu’elle a été requise pour récupérer son mari, après un rendez-vous galant.

L’ épouse méfiante a vu juste, puisque le véhicule est piloté par le fidèle acolyte du maire de Paris, Jean-Claude Laumond. « Où est- il? Je vais l’attendre », enrage-t-elle alors. Ne laissant pas d’autre choix au complice de Jacques Chirac que de prendre son mal en patience et de prier pour que la fin de l’orage survienne.

Bernadette Chirac a reconnu avoir souffert des infidélités de son époux. Dans un documentaire proposé par Anne Barrière, diffusé il y a quelques années sur France 2, l’ex première dame s’épanchait, assurant qu’elle avait dû beaucoup supporter. « Au début, ça a été dur, racontait-elle. Au début, j’ai eu beaucoup de chagrin. Puis après, je m’y suis faite. Je me suis dit que c’était la règle et qu’il fallait la subir avec autant de dignité que possible. » Malgré ces achoppements, les Chirac ont formé un couple uni jusqu’à la fin de la vie de Jacques, en septembre 2019. Depuis sa disparition, son épouse s’est réfugiée dans le silence, ne trouvant réconfort qu’auprès de Claude sa fille Claude et de son petit-fils, Martin.

Crédits photos : JLPPA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet