“Le premier qui se lève je tire” : un enregistrement sonore des terroristes du Bataclan dévoilé

Jeudi 28 octobre, à la demande d’associations de victimes, un enregistrement sonore des terroristes du Bataclan a résonné dans la cour d’assises de Paris dans le cadre du procès des attentats du 13 novembre 2015, relate France 2 dans son journal télévisé du 20H.

Restez informée

35e jour d’audience du procès des attentats du 13 novembre 2015 devant la cour d’assises de Paris. Jeudi 28 octobre, la parole était aux associations de victimes, comme l’indique France 2 dans le journal télévisé du 20H. Pour la première fois, la voix des terroristes du Bataclan a résonné dans la salle. En direct de la cour d’assises de Paris, le journaliste Eric Pelletier dévoile plus de détails sur l’enregistrement sonore qui a été diffusé pendant l’audience. « C’était très impressionnant… 4mn30 d’extrait captés par des dictaphones au Bataclan. On entend les terroristes revendiquer leur massacre en direct pour la Syrie et l’Irak disent-ils », révèle le journaliste.

Eric Pelletier poursuit en indiquant avoir été frappé par « ces voix jeunes, calmes, presque sans émotion »« ‘Nous, on bombarde sur terre on n’a pas besoin d’avion, vous pouvez vous en prendre à votre président François Hollande’ ou encore ‘le premier qui se lève je tire' », auraient-ils dit d’après le journaliste relatant les dires des terroristes. Certains ont préféré écouter dans la salle cet enregistrement sonore, d’autres l’ont quittée. Jusqu’alors l’enregistrement était sous scellés mais il a été diffusé à la demande d’associations de victimes.

« C’est que le début »

Sur son site internet, dans un live alimenté tout au long de la journée du jeudi 28 octobre 2021, Ouest France se fait aussi l’écho de la diffusion de cette bande sonore : « Couchés ! Le premier qui bouge je tire. Celui qui veut faire le justicier, je lui mets une balle dans la tête », écrivent nos confrères, qui ont pu entendre cet enregistrement « glaçant« , comme ils le révèlent. « ‘L’heure de la vengeance a sonné’, déclare un djihadiste en évoquant ‘les musulmans’ et ‘François Hollande, vous pourrez vous en prendre à lui. Sachez que c’est que le début’ L’enregistrement se termine durant la déflagration de la ceinture d’explosifs actionnée par l’un des assaillants », rapporte par ailleurs Ouest-France.

Source: Lire L’Article Complet