Le prince Andrew bientôt dépouillé de son titre ? Ce coup dur auquel il ne s’attendait pas

L’année 2022 débute mal pour le prince Andrew. Accusé d’agressions sexuelles par Virginia Giuffre, le fils d’Elizabeth II va se voir dépouiller de son titre de duc d’York s’il perd son procès.

Le prince Andrew dans la panade. Suite aux accusations d’agressions sexuelles par Virginia Giuffre, le duc a démissionné de ses fonctions publiques en novembre 2019 en raison de son amitié avec le pédophile Jeffrey Epstein. Une manière de faire oublier la plainte le concernant. Mais reclus à Balmoral pendant une partie de l’été, il semblerait que le fils d’Elizabeth II impliqué dans le scandale sexuel soit prochainement jugé devant un tribunal comme le rappelle le Daily Mail.

Le juge Lewis Kaplan donnera sa décision concernant les accusations dont fait l’objet le prince Andrew le 4 janvier prochain. Il y a plusieurs possibilités : soit l’affaire est classée ou jugée. La dernière option signifie que le prince Andrew peut se retrouver sur les bancs du tribunal. Ses avocats tentent par tous les moyens d’éviter le procès. Et pour cause, si le prince Andrew perd le procès, il perd gros. Les courtisans royaux ont décidé de le dépouiller de son titre de duc d’York.

Même s’il serait difficile de persuader la reine de retirer le titre de duc d’York car « il était détenu par son père, George VI, avant qu’il ne devienne roi et elle l’a accordé à son fils préféré », le prince Andrew l’a « déshonoré. » Le prince Andrew pourrait également dire adieu : à ses titres honorifiques, à son poste de commandants supérieurs de l’armée et à tout lien qu’il a encore avec des organisations caritatives. Un porte-parole de Buckingham Palace a tenu à préciser que « ce sont des spéculations et les commentaires sont sans fondement. »

>> Prince Andrew : en plein tumulte, il s’offre une parenthèse au vert

Prince Andrew : ces nouvelles révélations qui ne sont pas en sa faveur…

La ligne de défense du prince Andrew ne tient pas la route. Ses avocats n’ont pas pu apporter le document pouvant appuyer les dires de leur client. Soi-disant que le jour des faits, il était bien dans une pizzeria ou encore qu’il était dans “l’incapacité de transpirer”… La plaignante, Virginia Giuffre a fait savoir que lors de leur première rencontrer en boîte de nuit il avait “transpiré abondamment”. Or, le principal intéressé a expliqué être incapable de transpirer depuis qu’il avait été victime d’un problème de santé lors de la guerre des Malouines. Mais aucun document n’a été apporté au tribunal !

Crédits photos : BEST_IMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet