Le prince Harry “kidnappé par Meghan” : William et Camilla outrés par ses mémoires

Dans les colonnes de The Independent, une source proche de la famille royale compare le départ du prince Harry pour les États-Unis un « kidnapping » d’une « secte de psychothérapie et de Meghan » ayant brisé la confiance de Camilla Parker Bowles et du prince William à son égard.

Une réconciliation semble désormais « impossible ». Avant de dévoiler ses mémoires intitulées Spare, ce mardi 10 janvier, le prince Harry a accordé plusieurs interviews à la télévision américaine. Le duc de Sussex s’est livré sur sa relation avec Meghan Markle, les tensions avec son frère le prince William et la distance avec son père le roi Charles III depuis son départ pour les États-Unis. Autant de révélations qui font craindre au souverain, à son épouse Camilla Parker Bowles et à son fils aîné que « la situation restera inchangée » tant que « le Duc de Sussex restera ‘kidnappé par une secte de psychothérapie et Meghan' », glisse une source proche à The Independent.

Se sentant « pris au piège », les membres de La Firme craignent de ne plus pouvoir échanger librement avec le prince Harry « parce que tout ce qu’ils disent sera partagé avec les médias ». « Il est impossible d’avoir une conversation ou d’écrire une lettre à cause du risque que tout ce qu’ils disent soit mis dans le domaine public par Harry, potentiellement pour un bénéfice commercial. Il y a eu une rupture totale de confiance », peut-on lire.

>> Harry et Meghan Markle, Märtha Louise de Norvège, Juan Carlos… Ces scandales qui ont marqué le gotha en 2022

Les inquiétudes du prince William sur la santé mentale du prince Harry

Inquiet pour le prince Harry, son aîné lui aurait demandé d’assister à l’une de ses séances avec un psychologue, s’inquiétant qu’il subisse un « lavage de cerveau », écrit le duc de Sussex dans ses mémoires. « Sa stratégie était évidente : je n’étais pas bien, donc je n’étais pas sain d’esprit non plus, et c’est pourquoi je me comportais de manière douteuse », raconte le duc de Sussex, comme l’indique The Independent.

Il se souvient également du soutien de son aîné qui l’a encouragé à « trouver de l’aide pour sa santé mentale ». Dans le podcast de Bryony Gordon, il raconte : « Mon frère, vous savez, qu’il soit béni, a été d’un grand soutien pour moi. Il n’arrêtait pas de dire : ‘Ce n’est pas bien, ce n’est pas normal, tu dois parler [à quelqu’un] de ces choses. C’est bon' ».

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Harry d’Angleterre

  • William d’Angleterre

  • Camilla Parker Bowles

  • Meghan Markle

À découvrir en images

Harry et Meghan Markle, Märtha Louise de Norvège, Juan Carlos… Ces scandales qui ont marqué le gotha en 2022

Lorsqu’ils ont annoncé leur volonté d’apparaître dans un documentaire Netflix pour raconter leur vérité, Meghan Markle et le prince Harry ont fait trembler la Couronne. Si les premiers teasers laissaient présager du pire, la famille royale britannique a finalement été relativement épargnée, les époux Sussex préférant s’attaquer à la presse anglaise.

Malgré la mort de sa grand-mère Elizabeth II en septembre 2022, le prince Harry n’a pas changé ses plans. En parallèle du documentaire Netflix, le frère du prince William a prévu de sortir ses mémoires, qui pourraient s’annoncer « explosives » si l’on en croit les tabloïds britanniques, au mois de janvier 2023. Un ouvrage intitulé Spare, dans lequel le père d’Archie et Lilibet devrait dévoiler les coulisses de la famille royale, en livrant là encore sa vérité, quitte à froisser les membres de la Couronne…

En marge du Mondial de football 2022, le prince William, qui est aussi prince de Galles depuis que son père Charles III a accédé au trône, s’est attiré les foudres des supporters Gallois en remettant son maillot à l’équipe d’Angleterre en vue de la coupe du monde au Qatar. Face à la polémique, l’époux de Kate Middleton a finalement refusé de trancher entre les deux équipes. Dans un tweet daté du 21 novembre, il a souhaité « bonne chance » à l’Angleterre et au Pays de Galles.

Ces dernières années, plusieurs employés travaillant pour Meghan et Harry ont claqué la porte. Depuis 2018, déjà quatorze personnes ont démissionné selon le Daily Mail. Les Sussex seraient-ils des patrons tyranniques ?

Autour de

Source: Lire L’Article Complet