Le prince Philip pas au courant des atermoiements de Meghan et Harry ? Que nenni

Le prince Philip, bien qu’épuisé les dernières semaines avant son décès, n’ignorait rien des tensions qui secouaient la famille royale à cause de Meghan Markle et du prince Harry.

A propos de


  1. Prince Philip


  2. Harry d’Angleterre


  3. Meghan Markle

Le prince Philip est mort le vendredi 9 avril dernier en plein mélodrame familial. S’il était hospitalisé début mars, il n’ignorait rien des conséquences catastrophiques de l’entretien de Meghan et Harry avec Oprah Winfrey pour ses proches. Selon Gyles Brandreth, biographe royal et ami du duc d’Édimbourg, il était même profondément « attristé » que la famille royale, sa famille, soit devenue un « feuilleton de soap opéra » ces derniers mois. Le prince Philip était un « pionnier » en matière d’interview. Il a même été le premier membre de la royauté à être interviewé à la télévision. « Il parlait toujours de ce qu’il faisait et non de qui il était », a confié Gyles Brandreth dans le podcast That’s After Life.

Dans l’entretien avec Oprah Windrey, diffusé sur CBS le 7 mars, Meghan et Harry ont beaucoup, et surtout, parlé d’eux-mêmes, du mal-être qu’ils avaient ressenti avant de quitter la famille royale et de l’acharnement des tabloïds britanniques. Ils étaient à mille lieues de la devise “never complain, never explain” (“ne jamais se plaindre, ne jamais s’expliquer”) à laquelle tenait le prince Philip. L’un de ses principes de communication était d’ailleurs le suivant : « Ne parlez pas de vous, ça n’intéresse personne », a expliqué Gyles Brandreth.

Harry rongé par la culpabilité

Le prince Harry a toujours été très proche de son grand-père. Les moments de complicité entre eux lors de leurs apparitions en public n’étaient pas rares. Mais depuis son mariage avec Meghan Markle, et encore plus depuis qu’il était parti vivre en Amérique du Nord, leur relation s’était détériorée. Le prince Philip avait été blessé que son petit-fils puisse fuir de l’autre côté de l’Atlantique et qu’il trahisse la famille royale. À cause de cela, Harry n’a pas pu dire adieu à son grand-père. Un regret qui le ronge. Un témoin a affirmé au site US Weekly récemment que le duc de Sussex se sentait « coupable » de ne pas avoir été là en personne pour lui dire au revoir.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet