Le rappeur Akhenaton (IAM) guéri du coronavirus, mais toujours aussi opposé au vaccin et au pass sanitaire

Akhenaton, du groupe IAM, guéri de la Covid-19, reste fermement opposé au pass sanitaire et au vaccin contre le coronavirus. Le chanteur de 52 ans s’en est expliqué sur le plateau de Télématin, sur France 2, le 2 septembre 2021.

Restez informée

Toujours aussi sceptique. Le rappeur Akhaneton, membre du groupe IAM, est guéri du coronavirus. Fervent opposant au pass sanitaire, bien avant de tomber malade et d’être hospitalisé à La Timone, à Marseille, pour insuffisance respiratoire, le 1er août dernier, son expérience aurait pu lui permettre de revoir sa position. Et pourtant, le chanteur de 52 ans ne change pas son fusil d’épaule. Il reste toujours aussi fermement opposé au pass sanitaire et à la vaccination.

“Je ne veux pas me faire CE vaccin-là”

Remis sur pied après une courte hospitalisation, il est sorti du silence pour évoquer son expérience. Invité sur le plateau de Télématin, sur France 2, le jeudi 2 septembre 2021, pour la sortie du nouvel EP du groupe, il est revenu sur ce qu’il qualifie d’hystérie médiatique autour de son état de santé. Il en profite pour donner les détails de son hospitalisation : “Je suis passé par la réanimation, mais je n’ai pas été intubé.” Par la suite, il est resté quelques heures au service réanimation pour être “réoxygéné“, avant de passer trois jours en observation. Il en est sorti le 4 août dernier.

Le leader du groupe marseillais explique qu’il n’est pas contre la vaccination. Mais contre ces vaccins de la Covid-19. “Pour être antivax, il faut déjà voir un vaccin”, a déclaré Akhenaton. “Et aujourd’hui, la loi européenne ne reconnaît pas cette thérapie-là comme étant un vaccin, c’est une thérapie génique. Je ne suis pas antivax, je ne veux pas me faire CE vaccin-là. C’est très différent”, a souligné le chanteur qui avait poussé un coup de gueule contre Roselyne Bachelot.

Le pass sanitaire, une mesure avant tout politique

Revenant sur son opposition au pass sanitaire, il considère que toutes ces mesures ne sont que politiques et non scientifiques. “Le métro sans pass, le train avec pass. C’est scientifique ? C’est politique ! Les professeurs non vaccinés, les élèves vaccinés. C’est scientifique ? Non, c’est politique. L’Assemblée nationale sans pass et les concerts avec pass. C’est scientifique ? Non, c’est politique.”

Très remonté, il critique également toute la confusion des discours médicaux dans les médias : “Ce qui me dérange, dans le pays, c’est que tous nos plus grands scientifiques ont été dénigrés, moqués, par des consultants santé de plateaux de télévision qui ont un Bac+2. Au bout d’un moment, il faut être sérieux. La science doit réappartenir à la science, elle ne peut pas appartenir au commerce.” Akhenaton estime que tout un chacun doit avoir la liberté de choix. Pour preuve, dans le groupe IAM, certains sont vaccinés et d’autres ne le sont pas.

A lire aussi : Covid-19 : bientôt le retour à la “vie normale” ? La réponse de Jean Castex

Source: Lire L’Article Complet