Le saviez-vous ? Amir a déjà fait de la prison

Ce vendredi 12 novembre, sort une réédition de l’album Ressources d’Amir, avec sept titres inédits. Certains l’ignorent, mais le chanteur est déjà passé à deux reprises par la case « prison ». Si, si !

Si Amir renvoie aujourd’hui l’image d’un bon époux et d’un père de famille responsable, il s’est aussi montré rebelle durant ses jeunes années. Le chanteur, qui dévoile une réédition de son album Ressources ce vendredi 12 novembre, n’a pas fait preuve d’une très grande discipline lorsqu’il a entrepris son service militaire en Israël. Invité de l’émission C’Cauet sur NRJ12 en 2018, le père du petit Mikhaël a révélé être passé par la case « prison » à deux reprises : « Je dois préciser que ce n’était pas une prison normale, pas un truc pénal, c’était une prison militaire quand je faisais mon service militaire« , a-t-il confié. « C’est leur truc correctionnel, je n’ai pas été très sérieux. Je m’endormais pendant une garde par exemple« , a avoué l’interprète de J’ai cherché.

Si le service militaire était obligatoire pour les garçons comme pour les filles en Israël, Amir en a été dispensé en raison de sa surdité à l’oreille droite. À ses 18 ans, il s’est donc retrouvé dans un bureau. À la fin de la journée, il pouvait même rentrer chez lui. Mais comme l’artiste l’a expliqué lors d’une interview accordée à Paris Match en 2016, son attitude lui a valu plusieurs recadrages de la part de la hiérarchie : « Comme j’ai eu des problèmes de discipline, je me suis retrouvé deux fois en prison militaire« , avait-il déjà raconté. Et de préciser : « À la fin de mon service, j’étais peintre et jardinier… » Une période dont il a finalement tiré les leçons : « Ces trois années restent malgré cela un bon souvenir. Elles permettent de mûrir, d’avoir des responsabilités. »

Amir est sourd d’une oreille depuis sa naissance

Dans une récente interview accordée au magazine Nous Deux, Amir s’est confié sur la surdité dont il souffre depuis l’enfance : « Ça m’a sans doute rendu plus apte à comprendre les gens en situation de handicap, plus sensible, parce que je me sens concerné, même si ça n’a jamais eu de conséquences sur ma façon d’aborder la vie« , a expliqué le mari de Lital. Une différence dont il n’a pas vraiment souffert, si l’on en croit ses confidences : « C’était ma normalité, je ne me suis jamais senti différent ou moins valide. Même aujourd’hui, alors que je fais de la musique, c’est un non-sujet. » À 16 ans, le chanteur a tout de même subi une opération de chirurgie esthétique, afin de « redonner un aspect normal » à son oreille déficiente.

Crédits photos : BEST IMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet