Le saviez-vous ? Romane Bohringer a été en couple avec le fils de Jacques Higelin

Fille d’un célèbre acteur dont elle a suivi les traces (elle sera de passage sur l’antenne de France 2 ce mercredi 7 avril dans le film Vulnérables), Romane Bohringer a partagé le quotidien de Kên, le fils de Jacques Higelin.

A propos de


  1. Romane Bohringer


  2. Jacques Higelin


  3. Richard Bohringer

C’est une idylle qui, elle-même l’avoue, a bouleversé sa vie. À l’affiche du téléfilm Vulnérables, diffusé ce mercredi 7 avril sur France 2, dès 21 heures 05, Romane Bohringer se souvient avec tendresse de sa rencontre avec Jacques Higelin, dont elle a été une fan inconditionnelle. “Il a été très chaleureux, magnifique, comme il sera toujours”, a expliqué la fille de Richard Bohringer sur les ondes de France Inter en 2017. Au même moment, elle était cependant éperdument amoureuse du fils du chanteur. “Je suis tombée amoureuse de son fils, Kên Higelin. On a eu une très belle histoire.” Un amour de jeunesse qui remonte au début des années 1990.

Au moment des faits, Kên Higelin travaille avec le metteur en scène Peter Brook. Après s’être imposé au Festival d’Avignon, celui-ci se penche sur sa nouvelle pièce, La Tempête de William Shakespeare. Le frère d’Izïa Higelin, 18 ans, voit en Romane Bohringer, âgée de 17 ans, la Miranda parfaite. Il la convainc de passer une audition. “Ma vie a changé à ce moment-là”, s’est rappelée l’intéressée. Elle s’illustre sur les planches du théâtre des Bouffes du Nord, quatre ans après une première timide apparition au cinéma, au côté de son célèbre père dans le film Kamikaze. Le succès frappe ensuite à sa porte : elle rafle le César du meilleur espoir féminin et le prix Georges de Beauregard à la suite de sa participation au long-métrage Les Nuits fauves (1992) de Cyril Collard. Une décennie partagée entre réussite et amour fou mais après une vingtaine “très animée”, elle savoure seule ses succès.

Mère de deux enfants

Séparée de Kên Higelin, Romane Bohringer retrouve l’amour en 2004, lorsqu’elle fait la rencontre de l’acteur et scénariste Philippe Rebbot, en plein tournage du téléfilm Le Triporteur de Belleville. Quatre ans plus tard, Richard Bohringer devient grand-père avec la naissance de la petite Rose, le 26 décembre 2008. Celle-ci est suivie de Raoul, un garçon qui a vu le jour le 2 août 2011. Le couple jette finalement l’éponge après dix ans de vie commune mais ne se mène pas la guerre pour autant.

Nous avons cessé d’être des amoureux et nous avons été absolument bouleversés à l’idée de se séparer de manière occidentale. C’est-à-dire chacun chez soi et chacun son tour pour les enfants. Ça ne nous allait pas“, a expliqué Romane Bohringer à France 3 Hauts-de-France. “On a inventé une solution en achetant deux plateaux nus dans un immeuble qu’on a fait communiquer par la chambre des enfants.” Une situation atypique dont un proche s’est amusé, leur recommendant d’en faire une histoire. Ils en feront finalement un film, mêlant réalité et fiction. Un long-métrage baptisé L’Amour flou, sorti en salles en 2018.

Crédits photos : JACOVIDES-MOREAU / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet