Le saviez-vous ? Valéry Giscard d’Estaing et son épouse faisaient chambre séparée à l’Elysée

À l’instar de Melania et Donald Trump à la Maison Blanche, Valéry Giscard d’Estaing ne dormait pas non plus avec son épouse Anne-Aymone, lorsqu’il était locataire de l’Élysée. Une vie de couple pour le moins atypique, racontée par Robert Schneider dans son livre “Premières dames” paru en 2014.

Quand elle est devenue Première dame suite à la victoire de son époux à la présidentielle, Anne-Aymone Giscard d’Estaing n’aspirait qu’à une chose : “ne plus l’être!”. C’est en tout cas ce qu’elle a répondu quand la question lui a été posée, dans des propos relayés par Robert Schneider dans son livre Premières dames paru en 2014. Comme l’expliquait Jean Garrigues dans un entretien accordé à Gala en novembre 2019, “l’exercice du pouvoir s’est accompagné d’une souffrance” pour elle. Contrairement aux couples qui les ont précédés, les Giscard n’ont pas fait preuve de beaucoup d’unité et d’amour à l’Élysée. Après l’élection de son mari, qui a récemment été hospitalisé, la femme de Valéry Giscard d’Estaing a choisi de ne pas vivre au palais : “Elle juge les appartements privés trop petits et trop inconfortables (…) Ils ont été conçus pour les De Gaulle et les Pompidou, pas pour une famille avec quatre enfants”, rapportait l’auteur de Premières dames.

Aux yeux d’Anne-Aymone Giscard d’Estaing, l’Élysée faisait pâle figure “comparé aux 660 mètres carrés de son luxueux hôtel particulier de la rue de Bénouville, au coeur du XVIème arrondissement de Paris.” Au moment où son mari président a choisi la partie des appartements privés qu’il souhaitait occuper, il a pris soin de préciser qu’il s’agissait de “sa chambreet non pas de la chambre du couple. Comme il est de bon ton de respecter les usages, son épouse a tout de même bénéficié d’une chambre au sein du palais de l’Élysée, qu’elle n’a occupé qu’à de très rares occasions, comme l’a souligné le journaliste Robert Schneider dans son ouvrage consacré aux Premières dames.

Valéry Giscard d’Estaing, un séducteur invétéré

Contrairement aux couples de Gaulle et Pompidou, les Giscard d’Estaing ont donc rompu avec la tradition de la chambre conjugale au sommet du pouvoir. “Giscard a exigé deux chambres séparées (…) Le jeune président veut rester libre de toute contrainte, partager son temps entre sa famille à laquelle il tient et sa vie de célibataire à laquelle il n’a pas l’intention de renoncer.

Comme la plupart des hommes de pouvoir, Valéry Giscard d’Estaing, malgré le fait qu’il soit marié, a été un époux séducteur et volage, si bien que sa femme ignorait bien souvent où il se trouvait. S’ils ont donné l’image d’un couple exemplaire durant la campagne, et même par la suite, Valéry et Anne-Aymone Giscard d’Estaing ont connu des crises. Au début des années 1970, le bruit courait qu’ils étaient en instance de divorce, a rapporté Robert Schneider, dans son livre Premières dames. Et puis, il y a eu l’Élysée. Il n’était alors plus question de se séparer. Alors qu’ils veillaient à renvoyer l’image d’une harmonie familiale en public, dans l’intimité, la réalité était tout autre

Crédits photos : BERTRAND RINDOFF PETROFF / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet