Les 4 astuces anti-gaspillage de Lucie Basch

La créatrice de l’application anti-gaspillage alimentaire Too Good To Go nous présente quatre réflexes pour éviter de jeter de la nourriture.

Restez informée

« En France, chaque année, on jette 10 millions de tonnes de produits à la poubelle. Un tiers du gaspillage alimentaire, c’est chez nous, chez les consommateurs. Donc on a un rôle immense à jouer dans la réduction du gaspillage.« 

Lucie Basch est la créatrice de Too Good to go. Cette application permet aux professionnels de la restauration de proposer les pertes alimentaires sous formes de Paniers Surprises aux utilisateurs qui peuvent ainsi venir les récupérer à bas prix. Pour elle, c’est une manière très simple et efficace qui permet de revaloriser les pertes des restaurateurs.

La spécialiste de l’anti-gaspi révèle ses meilleures astuces pour prévenir la perte de nourriture chez soi.

1. Des courses aussi stratégiques que Koh-Lanta

Ce premier conseil paraît évident, mais Lucie recommande de faire une liste de courses avant d’aller dans les magasins, dans le but de prévoir les repas : « Posez-vous la question : qu’est-ce que vous avez envie de faire avec ce produit ?« . Lucie Basch recommande d’être stratégique et de ne pas aller faire les courses quand on a faim afin de ne pas faire d’achat compulsif (on vous voit les mangeurs de bonbon et de chips).

Pour la créatrice de Too Good To Go, il est important de ne pas faire trop de stock de produits alimentaires : « Le plus souvent, vous faites des courses en petites quantités et le moins, vous gaspillerez. » En effet, quand le frigo est trop rempli, on oublie vite certains aliments qui finissent par dépasser leur date limite de consommation.

2. Sauvez les célibataires en fin de vie

« Un des fruits qui est le plus jeté, c’est la banane« , signale Lucie Basch. Elle remarque que très souvent, les gens laissent ce fruit jaune seule car ils n’en veulent qu’un certain nombre. En récupérant ces bananes laissées pour compte, on évite qu’elle se retrouve à la poubelle.

En outre, pour la pro de l’anti-gaspi, privilégier les dates de péremptions courtes empêche les produits d’être jetés. « Si vous arrivez à faire vos courses assez régulièrement et que vous achetez des produits que vous allez cuisiner le jour même« , précise-t-elle. D’ailleurs, ces produits font généralement l’objet de réduction en caisse : une bonne astuce à savoir.

3. Être la Marie Kondo du frigo

Petit rappel : en fonction de la hauteur du réfrigérateur, la température varie. C’est pourquoi il vaut mieux mettre les viandes et poissons au milieu tandis que les fruits et légumes, quand ils vont au frigo, se placent plutôt en bas, dans le bac à légumes. Et oui, tous les légumes ne se rangent pas au frais ! Ainsi, un meilleur rangement permet une meilleure conservation des aliments.

4. Faire la différence entre « à consommer de préférence avant le » et « à consommer jusqu’au »

La mauvaise connaissance autour des dates de péremption provoque environ 20% du gaspillage alimentaire en Europe. Il existe deux types de dates de péremption : « à consommer jusqu’au » et « à consommer de préférence avant le ». « Dans ce second cas, vous pouvez tout à fait consommer le produit après la date. En aucun cas cela va mettre en danger votre santé. » signale Lucie Basch.

Les dates du type « à consommer jusqu’au » dépendent du lieu de vente par exemple : c’est le fabricant qui décide de la date à apposer sur son produit. Il peut parfois être encore consommable après cette date. Dans le cas d’une date de type « à consommer de préférence avant le », Lucie Basch conseille d’observer, sentir, goûter le produit avant de le jeter.

Elle préconise d’agir face à des produits alimentaires avec date de péremption comme on peut l’être face à des fruits et légumes qui, eux, n’en ont pas. Facile, non ?

Source: Lire L’Article Complet