Les États-Unis limitent l’utilisation d’un vaccin anti-covid en raison du risque important de thrombose !

Les États-Unis ont pris la décision de limiter le vaccin Johnson & Johnson en raison des rares cas de coagulations dans le sang que vaccin peut causer…

L’agence américaine des médicaments (FDA) a annoncé limiter le vaccin Johnson & Johnson qui fait pourtant partie des trois vaccins contre le Covid-19 autorisés pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Désormais, seuls les adultes refusant d’être vaccinés avec Pfizer ou Moderna pour cause « d’inquiétudes personnelles », et ceux ne pouvant recevoir une injection de ces deux derniers vaccins pour des raisons médicales recevront désormais le vaccin J & J.

La raison de ce rétropédalage ? L’analyse de la FDA a déterminé que le risque de thrombose (avec syndrome de thrombocytopénie) après l’administration du vaccin Johnson & Johnson était suffisamment inquiétant pour justifier la limitation ?

Par ailleurs, pour la même raison, en décembre dernier, l’agence américaine des médicaments avait déjà recommandé aux Américains de privilégier les vaccins Pfizer et Moderne plutôt que Johnson & Johnson.

60 cas confirmés de thromboses aux États-Unis

Avec 60 cas confirmés de thromboses aux États-Unis, dont neuf qui n’ont pas survécu, la FDA ne souhaite pas minimiser ses drames. « Nous reconnaissons que le vaccin anti-Covid de Janssen a encore un rôle à jouer dans la réponse à la pandémie actuelle », a tout de même déclaré Peter Marks, responsable au sein de la FDA… Raison pour laquelle le vaccin Johnson & Johnson continuera d’être exceptionnellement administré.

À voir aussi :

Lisa Ziane

Source: Lire L’Article Complet