Les futures reines de la pop, un concert au musée, un marché engagé… 5 raisons d’aller au Pitchfork Music Festival 2021

Pour sa dixième édition, le festival de musique se déploie dans plusieurs salles parisiennes, du 15 au 22 novembre. Et s’illustre par une programmation défricheuse portée par de nombreuses artistes féminines. Sélection de temps forts à ne pas rater.

Shygirl et Alewya, « English queens »

Elles comptent parmi ce que la scène musicale féminine anglaise a de plus prometteur. Blane Muise, alias Shygirl, contribue à façonner le futur de l’électro britannique depuis la cocréation, avec les DJs et producteurs Sega Bodega et Coucou Chloe du label NUXXE (sur lequel on a découvert la formidable française OkLou). À la fois sensuels et glaciaux, robotiques et charnels, ses titres, mâtinés de house et de Rn’b, plongent dans un univers où corps et machines s’entrelacent sans fin. On vivrait bien immergés dans son dernier morceau, l’incroyable Cleo, et ses violons vibrants. En première partie, c’est l’occasion de découvrir une autre Londonienne, Alewya, dont tout, de la musique, du chant à la danse, est empreint de spiritualité. Comme un appel à la transe.
Shygirl et Alewya, le 16 novembre à la Gaîté Lyrique, 3bis rue Papin, 75003 Paris.

La musicienne britannique Shygirl.

Charlotte Adigery & Bolis Pupul, duo gagnant

Vous l’aurez d’abord lu ici : le premier album de Charlotte Adigéry et du producteur Bolis Pupul, Topical Dancer, prévu pour mars, sera l’un des temps forts de l’année 2022. Impossible d’avoir oublié l’obsédant single de la Belge, Panetipat, qui a rythmé nos marches solitaires ou nos plus folles soirées en 2018. Les nouveaux titres Blenda et Thank You qu’elle a déjà révélés, dénoncent racisme ou misogynie sur un ton joyeux, frondeurs et impertinents. Un rappel de la pop ludique des années 1980, des Talking Heads à Lizzy Mercier Descloux. A découvrir absolument.
Charlotte Adigery et Bolis Popul, le 17 novembre à la Gaîté Lyrique, 3bis rue Papin, 75003 Paris.

La musicienne belge Charlotte Adigéry.

Le Pitchfork avant-garde, indispensable repérage

Réputé pour son caractère défricheur, le festival ne l’est jamais autant que dans sa section «avant-garde», où se produisent celles et ceux qui font déjà la musique de demain. Et qui joueront, deux soirs durant, dans plusieurs salles du XIe arrondissement. À souligner, de très nombreuses, et prometteuses artistes féminines : de la pop synthétique et romantique de la danoise ML Buch au punk-rock du duo britannique Wet Leg en passant par l’ambiant expansive de la New-Yorkaise Cassandra Jenkins ou la folk grainée de sa compatriote Lael Neale, la programmation est riche, éclectique, foisonnante. Reste juste à espérer qu’elles ne se produisent pas au même moment.
Les 19 et 20 novembre dans le quartier Bastille.

À écouter, le podcast de la rédaction

Une nuit au musée avec Metronomy

En clôture du festival, c’est à la Fondation Louis Vuitton que le groupe britannique Metronomy fera son grand retour. Ceux qui ont emporté notre cœur avec des tubes comme Heatbreaker ou The Bay (repris avec brio par Clara Luciani) ont annoncé leur prochain album, Small World, avec un single sorti fin octobre, le bien nommé It’s Good to be back (C’est bon d’être de retour, NDLR). L’occasion de découvrir leurs nouveaux titres en avant-première avant leur sortie en 2022.
Le 22 novembre à la Fondation Louis Vuitton, 8, Avenue du Mahatma Gandhi Bois de Boulogne, 75116 Paris

Le groupe Metronomy.

Un « conscious market » engagé

Et si l’on dénichait des vêtements de la même manière que l’on trouve, parfois, des trésors dans les bacs de vinyle d’occasion ? Tel est le concept du projet Diggers Club, qui prend ses quartiers pour deux jours au Consulat, dans le XIe arrondissement, en partenariat avec le festival. Au programme, des disques et du vintage, mais aussi des stands de bijoux ou cosmétiques de créateurs impliqués dans le fait main ou l’upcycling. Ainsi que des conférences et des ateliers sur le sujet.
Les 20 et 21 novembre, de 12h à 20h au Consulat, 14 avenue Parmentier, 75011 Paris.

www.pitchforkmusicfestival.fr

Source: Lire L’Article Complet