L’Heure des pros : émotion en plateau, Jacques Séguéla évoque l’état de santé de Bernard Tapie

Jacques Séguéla a évoqué avec émotion l’état de santé de Bernard Tapie à l’antenne de CNews, lundi 27 septembre. Le pubicitaire a été particulièrement ému au moment d’évoquer l’état de santé de l’homme d’affaires.

Jacques Séguéla est ému. Invité sur le plateau de CNews lundi 27 septembre, le publicitaire a évoqué le combat de Bernard Tapie contre la maladie. Un combat que l’homme d’affaires mène contre le cancer depuis trois ans maintenant. Dans l’émission L’Heure des Pros de Pascal Praud, Jacques Séguéla, 87 ans, a expliqué que Bernard Tapie se trouve à son domicile très entouré par sa famille : "Il souffre beaucoup. Il est dans son dernier combat, il le sait. Comme tous ses combats, il le fait avec rage, avec une sorte de dernière ardeur. Il a un nouveau traitement – ça sera peut-être le dernier. Ca fait tellement mal de le voir."

Jacques Séguéla a révélé que Bernard Tapie évoque souvent François Mitterrand. "Je crois que c’est l’homme qui a le plus marqué sa vie", a-t-il estimé. Bernard Tapie a des convictions politiques, concernant l’élection présidentielle de 2022. "Je crois que le seul qui a l’envergure et la force de changer la France, c’est Emmanuel Macron", aurait déclaré la figure de l’Olympique de Marseille à son ami.

Un état de santé "préoccupant"

Âgé de 78 ans, Bernard Tapie souffre d’un cancer de l’estomac et de l’oesophage, et Laurent, l’un de ses quatre enfants, avait indiqué en mai dernier que l’état de santé de son père était "très préoccupant", ajoutant que "les chances statistiques quand on en est à ce stade de la malade sont épouvantables". Bernard Tapie fait tout pour guérir : il s’est rendu en Belgique, pour se soumettre à un protocole interdit en France. "Je suis cassé complet ! Huit heures par jour au lit, j’ai l’air d’avoir 100 ans… Ce protocole, c’est un programme très lourd, un truc expérimental. Plus rien ne marche avec les traitements classiques", avait-il confié il y a quelques semaines.

Source: Lire L’Article Complet