Linda Hardy : cette reconversion étonnante qui va l’occuper pendant 3 ans

Interviewée par le quotidien L’Union Reims, ce jeudi 14 octobre, Linda Hardy a révélé qu’elle suivait actuellement une formation pour changer totalement d’univers professionnel.

Mardi 12 octobre, un dîner caritatif a eu lieu au domaine des Crayères, situé en Champagne-Ardenne. Un rendez-vous organisé à l’occasion d’Octobre rose, le mois qui sensibilise les femmes au dépistage du cancer du sein. Linda Hardy était présente, et elle en a profité pour accorder une interview au quotidien L’Union Reims, paru ce jeudi 14 octobre. Engagée, l’ancienne Miss France a évoqué les causes qui lui tiennent à cœur, mais aussi parlé du nouveau tournant que va prendre sa carrière, prochainement.

« Je suis une formation depuis un mois et demi qui va durer trois ans, qui ne m’empêche pas d’exercer mon métier de comédienne », a prévenu Linda Hardy, pour rassurer ses fans. Ambitieuse, l’ex-reine de beauté a révélé son rêve de « devenir naturopathe ». « Tout le week-end dernier, j’étais dans la biochimie, les cellules, des choses très très très compliquées… mais c’est ma passion depuis longtemps », a expliqué à nos confrères celle qui avait obtenu un baccalauréat scientifique, dans sa jeunesse. « J’ai le sentiment qu’aujourd’hui quand on exerce bien ce métier, qui ne se substitue évidemment pas à la médecine traditionnelle, c’est une activité qui peut être extrêmement utile en prévention », a précisé celle qui a joué dans Demain nous appartient.

La santé, une priorité

D’ailleurs, si Linda Hardy a l’objectif d’en savoir plus sur la naturopathie, c’est visiblement notamment pour pouvoir utiliser ses connaissances pour elle et ses proches, au-delà du simple prisme professionnel. « Aujourd’hui, c’est important plus que jamais d’apprendre à chacun de prendre soin de soi. C’est l’espoir d’une meilleure santé », a-t-elle lancé. Très à cheval sur le bien-être de manière générale, la comédienne de 48 ans a rappelé qu’une bonne « hygiène de vie est très importante, mais » qu’il « faut aussi s’accorder des plaisirs ». Pour sa part, c’est le champagne…

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : PATRICK BERNARD / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet