Louis Bertignac : sa compagne revient sur l’accouchement de leur fils, qui a failli lui coûter la vie

Lundi 29 mars 2021, dans une interview accordée au site maternel Joone, Laetitia Brichet a accepté de revenir sur la naissance de son fils Jack. La compagne du chanteur Louis Bertignac raconte son accouchement particulièrement difficile, pendant lequel elle a frôlé la mort.

  • Louis Bertignac

Le 19 novembre 2016, Louis Bertignac est devenu papa pour la troisième fois à plus de 60 ans. Ce jour-là, sa compagne de 34 ans sa cadette a donné naissance à un petit garçon prénommé Jack. Un bonheur inouï pour le couple, qui tentait d’avoir un enfant depuis des mois. Lundi 29 mars 2021, dans une interview accordée au Joornal – média créé par le site marchand Joone, spécialisé dans la maternité – Laetitia Brichet a accepté de revenir sur le parcours du combattant qui a précédé sa grossesse, ainsi que sur son accouchement particulièrement difficile. En raison de la “fertilité moins importante” du chanteur, et de ses “ovaires polykystiques, Louis Bertignac et Laetitia Brichet ont dû “affronter un parcours de PMA avec six ou sept inséminations, puis deux FIV”. Finalement, après la seconde fécondation in-vitro, la jeune femme parvient à tomber enceinte. Mais avec le troisième trimestre, arrivent des complications.

“Pré-éclampsie, césarienne d’urgence, hémorragie interne”

Après avoir ressenti tous les symptômes d’une pré-éclampsie, Laetitia Brichet est hospitalisée. Un “alitement strict” initialement prévu le temps d’une semaine, qui s’est finalement prolongé jusqu’à son accouchement. “J’ai subi une césarienne d’urgence, révèle aujourd’hui la compagne de l’ex-leader de Téléphone. Né prématurément, le petit Jack a rapidement été séparé de sa mère pour être lui-même pris en charge. “Je n’étais pas dans la tête de Louis à cet instant mais il a dû être tellement perdu : Jack hospitalisé, et moi qui repartait en salle… pour une hémorragie interne, raconte Laetitia Brichet. Après quatre heures au bloc opératoire, la jeune maman est enfin sortie d’affaire : “Mon fils, je l’ai voulu. Il est tout pour moi. Et d’ailleurs, c’est mon grand combat !”

A l’époque de la naissance de son petit garçon, Louis Bertignac avait lui-même partagé sa frayeur : “Tout n’a pas été simple, loin de là… Quelques heures de véritable enfer… Jack a une maman merveilleuse, mais on a failli la perdre ! Merci à tous ceux de la clinique qui ont fait un travail fantastique ! Moi, j’ai juste eu très très peur…”, avait écrit le chanteur sur son compte Facebook, qui rassemble près de 500.000 de ses fans.

Jack, 4 ans, atteint de dyspraxie

“J’ai besoin qu’il soit bien, qu’il soit heureux, bienveillant, qu’il puisse trouver de la joie et du bonheur au quotidien”, confie aujourd’hui la conjointe de Louis Bertignac. Si le confinement a fait d’elle “une maman plus forte et plus patiente”, il a aussi marqué le début d’un nouveau combat contre la dyspraxie de son fils. Car quatre ans après sa naissance, Jack a été diagnostiqué de ce trouble neurologique. La jeune femme s’était livrée sur ce “handicap invisible” dans un cri du cœur partagé sur son compte Instagram en novembre dernier. Aujourd’hui, Laetitia Brichet tient à adresser un “message d’espoir” à tous les couples qui vivent l’expérience aussi magique que difficile de la procréation médicalement assistée. “Un petit bout de ma vie”, conclut-elle dans une publication Instagram, sur laquelle elle a partagé son témoignage.

https://www.instagram.com/p/CNBBz-grzPC/

A post shared by ☆𝖫𝖺𝖾́𝗍𝗂𝗍𝗂𝖺 𝖡𝗋𝗂𝖼𝗁𝖾𝗍 𝖡𝖾𝗋𝗍𝗂𝗀𝗇𝖺𝖼☆ (@laetitia_brichet_bertignac)

A lire aussi : Sarah Biasini : pourquoi l’accouchement de la fille de Romy Schneider a failli tourner au désastre

Source: Lire L’Article Complet