Magali Blandin : les parents du tueur, complices du crime ? Ils passent aux aveux

Pour la première fois depuis leur interpellation pour le meurtre de Magali Blandin, assassinée par son mari le 11 février 2021, les parents du tueur vont être confrontés à leur fils, Jérôme Gaillard. Deux témoignages déterminants, comme l’explique Le Parisien le 11 octobre.

Restez informée

« Je n’étais pas capable de vendre mon fils », a laissé exploser la mère du meurtrier. Le 12 octobre 2021, huit mois après le meurtre de leur belle-fille, Magali Blandin, à Montfort-sur-Meu, Monique et Jean Gaillard vont devoir répondre de leurs actes lors d’une confrontation. Ont-ils été complices du meurtre commis par leur fils, Jérôme, le 11 février ? Selon le père du meurtrier, il n’a pas été question de cela. En revanche, Monique Gaillard a bien eu du mal à résister à la pression des enquêteurs. Comme l’expliquent nos confrères du Parisien le 11 octobre, la mère de Jérôme Gaillard a admis qu’elle, ainsi que son mari Jean, étaient bel et bien au courant du projet de leur fils. Pire encore, le couple de septuagénaires aurait versé plusieurs dizaines de milliers d’euros à des Géorgiens pour éliminer leur belle-fille.

« Je n’en peux plus, je n’en peux plus… »

Le 20 mars 2021, Monique et Jean Gaillard étaient mis en examen et incarcérés pour « complicité de meurtre » et « complicité de tentative de meurtre ». Six mois plus tard, le 10 septembre, la mère du tueur faisait des aveux bouleversants aux enquêteurs : « Il est venu nous voir alors qu’il était désemparé, qu’il avait discuté avec les Géorgiens, qu’il leur avait donné 6.000 euros et qu’il lui restait encore 14.000 euros à payer« , a-t-elle expliqué. Dix jours plus tard, ils lui versent 50.000 euros de plus et découvrent le plan macabre de leur fils. « Je n’en peux plus, je n’en peux plus », s’est effondrée la mère de famille. Lorsque les enquêteurs lui demandent pourquoi elle n’a pas prévenu Magali, celle-ci répond : « Je n’étais pas capable de vendre mon fils ».

Afin de brouiller les pistes le matin du meurtre, le père de Jérôme Gaillard est chargé de consulter des sites internet depuis son domicile et passer quelques coups de fil pour simuler sa présence. Au retour de leur fils, les époux Gaillard comprennent que leur belle-fille n’est plus. Après observation des comptes de la mère de famille, les enquêteurs découvrent que celle-ci a acheté le même jour, deux sacs de 25 kg de chaux. Si cette dernière atteste que cet achat n’a rien à voir avec la mort de Magali Blandin, les gendarmes, eux, en doutent. Et pour cause, le 20 mars, le corps de la jeune femme est découvert recouvert de chaux et enterrée près de son domicile. Pour l’heure, Jean et Monique Gaillard sont toujours présumés innocents.

Source: Lire L’Article Complet