Malika Ménard : L'ex-Miss a rompu avec le chanteur Ycare et n'est plus un coeur à prendre !

La jeune femme s’est séparée de son chéri avec qui elle était depuis deux ans. Cependant, ce n’est pas pourtant qu’elle est célibataire.

Le statut sentimental de Malika Menard vient de changer. Alors qu’elle était en couple depuis 2018 avec Ycare, le chanteur révélé dans la Nouvelle Star diffusée sur M6, l’ex-Miss France est désormais célibataire.

Elle s’est confiée au magazine Gala ce jeudi 8 octobre. “Longtemps, je me suis méfiée des hommes. J’ai pas mal souffert avec les sentiments. Excepté avec mon premier petit ami Benoît, footballeur dont je suis restée proche“, a-t-elle dit avant que Gala ne rajoute. “Elle aimerait rencontrer un partenaire intelligent, à l’écoute, avec lequel elle dialoguera et qui la fera rire. Avis aux amateurs de plongeons. Les beaux yeux bleus de Malika n’attendent plus que ça.” 

Dans sa story Instagram du jeudi 8 octobre, la Normande a tenu à rajouter dans l’article de nos confrères : “Petite rectification (mais pas des moindres) par rapport à ce joli article de Gala : je ne suis pas un coeur à prendre.

Agressée à l’âge de 5 ans

La jeune femme de 33 ans a indiqué avoir été agressée par le fils de sa nounou alors âgé de 30 ans : “A 5 ans, j’ai réalisé que j’étais une fille. Si j’avais été un garçon, cet homme ne s’en serait pas pris à moi…”. Une étape de sa vie qui a des conséquences. “C’est à ce moment-là que je demande à ma mère de me couper les cheveux très court et de m’acheter des habits de garçon. Pour ne plus être confrontée à ce genre d’agression”. Une agression détaillée dans son livre Fuck les complexes. “C’est toujours difficile de parler de soi. Et puis je voulais épargner mes parents car mon enfance n’a pas été facile avec eux (…) Ce livre est sur le rapport au corps. Je n’aurais pas été honnête avec les lecteurs et les lectrices si je n’avais pas évoqué cet événement”.

 

À voir également : Malika Ménard partage pour la première l’histoire de ses cicatrices !

Jb.

Source: Lire L’Article Complet