Marine Le Pen : ces scènes "édifiantes" coupées au montage de son débat avec Emmanuel Macron

Le 3 mai 2017, Emmanuel Macron, fait face à sa rivale, Marine Le Pen, lors d’un débat crucial d’entre deux tours. Dans le documentaire Face-à-face pour l’Elysée, diffusé le 11 janvier 2021 sur LCP, la candidate du Rassemblement National admet avoir raté son exercice. Pourtant, des scènes édifiantes ont été coupées…

  • Emmanuel Macron
  • Marine Le Pen

“J’ai le sentiment qu’il m’a échappé…”, a-t-elle déclaré, avec beaucoup de transparence. Dans le documentaire Face-à-face pour l’Elysée, diffusé en deux parties le 11 et le 18 janvier 2021 sur LCP, Marine Le Pen revient péniblement sur le débat de l’entre-deux-tours, organisé le 3 mai 2017 face à Emmanuel Macron, qui, pour beaucoup, lui a valu sa défaite. Dans les propos relatés par L’Obs, la candidate du Rassemblement National admet ses erreurs de communication et fait le bilan de ce qui a pu la faire pêcher ce soir-là. Outre son ton “peut-être trop offensif”, la fille de Jean-Marie Le Pen évoque également des négociations de forme au sujet du plateau de télévision qui auraient pu mettre en avant son adversaire. Explications.

“Si elle cherche à se rassurer c’est que quelque chose cloche”

Quelques jours avant le débat télévisé diffusé en direct, le moindre détail devient un sujet de discorde. Les deux candidats en lise pour la présidentielle négocient la forme et la taille de la table, la température sur le plateau ou même la couleur du décor. Cependant, du côté d’Emmanuel Macron, l’enjeu serait ailleurs. En effet, comme Marine Le Pen l’explique dans le documentaire Face-à-face pour l’Elysée, le candidat En Marche a voulu introduire pour la première fois des “plans de coupe” (des plans de l’un qui écoute l’autre parler). Marine Le Pen refuse dans un premier temps puis finit par “céder au chantage”. Lui en aura mais pas elle… et bien heureusement.

En effet, comme l’explique Sébastien Chenu, le conseiller de campagne de Marine Le Pen, se sont déroulé sous ses yeux des scènes édifiantesoù sa cliente fouille fébrilement dans ses dossiers pendant que son adversaire parle. Une erreur de communication non verbale qu’il avait notée depuis son arrivée en plateau : “Quand je la vois partir sur le plateau avec sa pile de dossiers sous le bras, je ne comprends pas, ou plutôt, je me dis qu’elle emmène ça avec elle de façon à se rassurer et si elle cherche à se rassurer c’est que quelque chose cloche“, explique-t-il. Un des éléments qui lui coûtera, selon elle, la victoire…

Source: Lire L’Article Complet