Marlène Schiappa « dans le contrôle » face à Karine Le Marchand : « Elle n’a pas les codes de cet univers »

Comme Anne Hidalgo ou encore Valérie Pécresse, Marlène Schiappa a accepté de se livrer à Karine Le Marchand dans « Une ambition intime », de retour dimanche 7 novembre sur M6. Mais en gardant une certaine retenue, à en croire l’animatrice.

Vie de famille, passions, caractère… Qui se cache derrière nos personnalités politiques ? Cinq ans après l’arrivée de ce concept sur fond de polémique, à l’occasion de la campagne 2017, Une ambition intime revient dimanche sur M6 dans une version 100% féminine. Toujours avec Karine Le Marchand et des candidates à la présidentielle (Anne Hidalgo, Valérie Pécresse) mais aussi une ministre en la personne de Marlène Schiappa. La numéro 2 de la place Beauvau a accepté la proposition de M6 même si elle a « voulu garder le contrôle« , comme le précise Paris Match qui s’est entretenu avec Karine Le Marchand.

« Elle sait qu’elle est la plus facile à abattre, elle n’a pas les codes de cet univers« , décrypte l’animatrice. Au programme : son enfance dans la Cité rouge du 19e arrondissement de la capitale, une apparition de son mari pour une balade en forêt, sans oublier ses parents aux convictions politiques aussi tranchées qu’éloignées du macronisme. « Petite, je pensais que Marx et Trotski étaient des amis de la famille« , confie-t-elle à Karine Le Marchand, reçue dans son bureau de ministre. Le sexisme en politique sera aussi abordé, tout comme sa fierté au sujet de sa loi sur le harcèlement de rue.

Valérie Pécresse et les « névrosées »

Également au casting, Rachida Dati revient dans le HLM de son enfance, Marine Le Pen évoque sa vie en colocation avec une amie, tandis qu’Anne Hidalgo racontera ses origines modestes et son arrivée dans un quartier populaire de Lyon, en provenance de son Espagne natale. Quant à Valérie Pécresse, elle abordera elle aussi le sexisme en politique. Et notamment celui de l’ex-Premier ministre Dominique de Villepin : « Vous, vous ne ferez jamais de politique parce que vous êtes une femme normale : vous avez un mari, des enfants, lui aurait-il lâché. En politique, il n’y a pas de femme normale, il n’y a que des névrosées ! » L’émission de Karine Le Marchand devrait encore lui donner tort.

Crédits photos : Agence/ Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet