Matt Pokora, Vianney, Jalil Lespert… Beaux-papas et fiers de l’être !

C’est une relation qui tient un peu du miracle. Pour les stars, comme pour nous. Ce lien qui se tisse entre le nouvel amoureux de maman et sa progéniture. Fragile, malmené, indestructible s’il tient. Exemples éclairants et conseils avisés.

A propos de


  1. Jalil Lespert


  2. Vianney

Quand il est tombé amoureux, l’acteur et réalisateur Jalil Lespert, 46 ans, savait qu’il devrait avoir le cœur énorme pour y accueillir non seulement Laeticia Hallyday, 47 ans, mais aussi ses filles, Jade, 17 ans, et Joy, 13 ans, qui ont grandi bercées par le regard bleu acier de Johnny Hallyday. Sacré défi. Relevé, selon Laeticia. Sur toute la ligne et sans bémol. « Je suis en couple depuis plus d’un an avec un homme bienveillant, merveilleux, à l’écoute de mes enfants », avait confié cette dernière à Gala en décembre 2021. Au tout début, on peut aspirer à une « adoption » mutuelle, mais elle n’est pas toujours évidente ni obligatoire, explique Delphine Scetbon, thérapeute du couple et de la famille. Pour que cette relation garde son authenticité, il ne faut pas intervenir, cela dépend du miracle de l’amour. L’exercice est d’autant plus difficile que « lorsque l’on souffre de l’abandon d’une figure parentale, on va aiguillonner le parent non génétique là où cela fait mal. Le beau-père est dans une légitimité secondaire. S’il tient sa place aux côtés du parent, sa fonction symbolique sera reconnue par l’enfant de manière définitive ».

Le chanteur Vianney, 31 ans, en couple avec la violoncelliste Catherine Robert depuis 2016, déjà maman d’une fille, s’est confronté à la « beau parentalité » avant même de devenir père, en octobre dernier. Un choc « culturel » qui lui a inspiré Beau-papa, l’une de ses plus belles chansons, sortie en août 2020. « J’avais pas prévu d’un jour adopter/Mon enfant j’ai dû surtout m’adapter/Y’a pas que les gènes qui font les familles/Des humains qui s’aiment suffisent/Même sans l’même sang, on s’aimera. »

Dans le podcast Morceaux de vie, l’auteur-compositeur-interprète français s’est confié à ce sujet. « Être un papa, un beau-papa, un référent pour quelqu’un, ce n’est jamais simple, on a une responsabilité. […] Parfois, c’est l’enfant qui met du temps à comprendre qu’on l’aime. C’est ce qui peut être un peu difficile, de lui laisser du temps à cet enfant, cela peut demander beaucoup d’amour […] On doit donner, donner, donner. » Delphine Scetbon précise : « Dans ces circonstances, le parent peut alors ouvrir tout le champ de la parentalité qu’il n’a pas encore investi, ni peut-être même approché, découvrir l’émerveillement de la rencontre humaine. »

L’acteur américain Ben Affleck, futur beau-père des twins Emme et Max, 13 ans, les enfants de l’actrice Jennifer Lopez, reconquise après dix-huit ans de séparation, se livre là au rôle de sa vie, multipliant les attentions pour trouver sa place. Il accompagne J-Lo pour acheter des nouvelles lunettes à sa fille, embarque l’ado dans son sillage voir un match de base-ball ou encore faire une séance de iFly aux studios Universal, à Los Angeles.

« La plus belle mission dans la vie d’un homme »

Mais est-ce suffisant ? « Ce n’est pas tout d’être reconnu comme beau-père, il faut également l’être comme le conjoint ou le compagnon du parent. Car le beau-père va être celui qui devra se positionner pour régler les choses du quotidien, les lieux de vie, les contraintes. S’il peut y avoir une réticence à adopter un enfant, ni choisi, ni voulu, il est symboliquement celui qui pense, soutient, réconforte, valorise le conjoint, le conforte dans son rôle parental. C’est désagréable pour l’enfant, mais nécessaire pour son “bon grandir” », prévient la spécialiste.

Mission accomplie pour le chanteur français Matt Pokora. « Quelle plus belle mission dans la vie d’un homme que celle d’être papa / beaupapa ? », écrivait ce dernier, lors de la Fête des pères en 2021. Le père de Isaiah, né le 20 janvier 2020, et de Kenna, né le 24 avril 2021, les deux fils qu’il a eu avec l’actrice et chanteuse américaine Christina Milian, sa compagne depuis août 2017, avait déjà eu l’occasion de répéter son tout nouveau rôle avec Violet, la fille de cette dernière. Son message pour les 12 ans de sa belle-fille en dit long sur son implication au quotidien. « Je t’aimerai toujours. Ce qui signifie que je serai toujours “une souffrance” quand il s’agit de ranger ta chambre, manger sainement, se lever tôt, etc. @violetmadison c’est ton jour ! » Beau et papa dans l’âme.

Crédits photos : Laurent Martinat / Nice Matin / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet