Matthew McConaughey dénonce une fake news anti-vaccination à son sujet

Matthew McConaughey a-t-il du mal à se faire comprendre, ou ses propos ont-ils été déformés ? Une chose est sûre, l’acteur a été obligé de se livrer à une opération de damage control après ses déclarations sur la
vaccination des enfants. En début de semaine, la star de Dallas Buyers Club a déclaré au New York Times qu’il attendait d’avoir « plus d’informations » avant de se prononcer pour la vaccination obligatoire des plus jeunes contre le Covid-19. Le CDC (Center for Disease Control) américain venait alors
d’autoriser le vaccin Pfizer pour les 5-11 ans.

Face à la polémique que cette déclaration, jugée « antivax », a soulevée, Matthew McConaughey a apporté des précisions via Instagram. « Lorsqu’on m’a demandé mon avis sur la question des enfants et des mandats de vaccination, j’ai répondu : « Je ne pourrais pas encore imposer la vaccination des enfants ». Ce qui n’était pas clair, c’est que je faisais spécifiquement référence au mandat pour les 5-11 ans. Ce qui n’est PAS vrai, et qui a été insinué dans les titres de presse depuis, c’est que je suis contre la vaccination des enfants. C’est faux. En fait, notre fils aîné de 13 ans, Levi, est entièrement vacciné contre le Covid-19 », a-t-il écrit.

Regarder les statistiques

Lui-même vacciné, tout comme sa femme Camila Alves, Matthew McConaughey refuse l’étiquette d’antivax, même s’il avait reconnu avoir choisi « d’y aller lentement » avec la vaccination de ses enfants, avant même la crise sanitaire du Covid. D’après le Washington Post, environ 360.000 enfants âgés de 5 à 11 ans ont déjà reçu leur première dose de vaccin depuis l’autorisation par le CDC, mais certaines villes, comme New York, font déjà face à des
pénuries de vaccins pour les jeunes.

S’il s’avouait prudent sur le vaccin actuel, Matthew McConaughey avait reconnu, dans sa première déclaration, qu’il estimait que la vaccination des plus jeunes n’était qu’une question de temps. « Il y a un moment où vous devez vous lancer et vous demander, « est-ce que les statistiques sont en ma faveur ? » Je suis vacciné. Ma femme est vaccinée. … Il s’agit juste d’essayer de vivre aussi sainement que possible », avait-il déclaré.

Le ministère de la Santé français estime de son côté que la vaccination des 5-11 ans est « nécessaire pour limiter les risques de transmission du virus et essentielle pour atteindre le plus rapidement possible l’immunité collective ». En France, une telle campagne ne sera pas lancée avant la mise en place d’un
calendrier européen.

Source: Lire L’Article Complet