Meghan et Harry renoncent à venir en Angleterre pour l'hommage à Lady Diana et le baptême de Lilibet

Alors que leur venue était tant attendue, Meghan Markle et le prince Harry n’assisteront pas à l’hommage rendu à Lady Di, et baptiseront probablement leur fille aux États-Unis.

Meghan Markle et le prince Harry ne reviendront pas en Angleterre de sitôt. Le 19 octobre aura lieu l’hommage rendu à Lady Diana, évènement qui devait se dérouler en même temps que l’inauguration de la statue de la princesse en juillet dernier, mais avait été reporté en raison de la pandémie. Mais alors que les membres de la famille de Lady Di, ainsi que ses amis, comme Elton John, seront présents, le prince Harry a décliné l’invitation d’après la déclaration de l’un de ses portes-paroles au média Entertainment Tonight.

En vidéo, la sortie officielle de Meghan Markle et du prince Harry au One World Trace Center

Un changement de programme inattendu pour le couple exilé. Si Meghan Markle n’a pas remis un pied en Grande-Bretagne depuis leur départ en mars 2020, Harry est revenu à Londres pour l’inauguration de la statue à l’effigie de sa mère, apparaissant souriant et proche de son frère aîné, le prince William. Une complicité qui a été mise à mal lorsqu’il a ensuite annoncé la publication prochaine de ses mémoires : un ouvrage dans lequel il évoquera ses «erreurs» et «les leçons apprises» durant sa «vie sous les projecteurs», et donc au sein de la famille royale.

Baptême annulé

Comme si cette annonce ne suffisait pas, un autre évènement fort n’aura pas lieu sur le sol britannique : alors que les Sussex envisageaient de baptiser leur fille Lilibet Diana dans la chapelle Saint-Georges de Windsor, comme son grand frère Archie, cette idée serait désormais révolue, le prince William y opposant un refus catégorique.

À écouter : le podcast de la rédaction

Harry et Meghan «n’amèneront pas Lilibet pour être baptisée dans l’Église d’Angleterre et opteront probablement pour une cérémonie épiscopale en Californie», ont ainsi révélé des sources royales. La petite fille ne sera donc pas automatiquement considérée comme un «membre» de l’Église d’Angleterre, et la réconcilation entre les Sussex et le reste de la famille semble encore une fois compromise. Sa Majesté la Reine devra encore attendre pour rencontrer sa 11e arrière-petite-fille.

Source: Lire L’Article Complet