Meurtre de Victorine : ce dernier coup de fil qu'elle a passé à sa sœur

Victorine Dartois a été tuée à Villefontaine (Isère). La jeune fille de 18 ans a disparu à seulement 2 kilomètres de chez elle. Son dernier coup de fil, c’est à l’une de ses sœurs qu’elle l’a donné.

Restez informée

C’est un drame qui a touché toute une région, tout un pays. Samedi 26 septembre, Victorine 18 ans, disparaissait à deux kilomètres de son domicile de Villefontaine, près de Lyon. Deux jours plus tard, le corps de la jeune fille étudiante en BTS communication est retrouvé dans un ruisseau. L’autopsie révèlera que Victorine est morte noyée mais les ecchymoses sur le corps de la victime ne laissent aucun doute à Boris Dufaux, le procureur de la République adjoint, Victorine a été tuée. “Victorine Dartois n’est pas morte accidentellement par noyade” explique-t-il à nos confrères de Sept à Huit. “Il y a eu intervention d’un tiers“. Aujourd’hui encore, la gendarmerie poursuit son enquête. Le meurtrier est toujours recherché. Que s’est-il passé ? Qui Victorine a-t-elle pu croiser sur son chemin ? Où a-t-elle disparu ?

Ce dernier coup de fil passé à sa sœur Perrine à 19 heures

Ce fatidique samedi 26 septembre, Victorine Dartois, profitait de son samedi après-midi pour manger une crêpe et faire les boutiques dans un centre commercial de la ville avec deux ex-camardes de lycée. A 18h50, elle décide de les laisser pour rentrer chez elle et rejoindre Perrine sa sœur. Les deux jeunes femmes veulent se rendre le soir même à une fête foraine. Victorine arrive à la gare routière mais rate son bus “à quelques secondes” précise l’un des deux amis. Trente-sept minutes d’attente pour le prochain. Victorine ne veut pas patienter. Ses amis lui proposent de la raccompagner mais l’étudiante refuse. “Ça va aller” dit-elle. Victorine emprunte un raccourci par le bois pour rejoindre son domicile. Dans trente minutes, elle sera chez elle.

Alors qu’elle passe devant un stade, où se joue un match de foot, Victorine appelle sa sœur Perrine. Il est 19 heures. Victorine n’a presque plus de batterie. Ce coup de fil sera son dernier signe de vie. Victorine demande à sa sœur de l’attendre. Au bout de deux heures, Perrine appelle les deux amis. “Elle était paniquée. Elle était à bout de nerf” précise l’un deux. Mais Victorine ne répondra plus. Ses parents donnent l’alerte. La gendarmerie lance les recherches. Le corps de la jeune femme est retrouvé deux jours plus tard par un chien de la gendarmerie cynophile. Aujourd’hui, l’enquête suit son cours : 662 personnes ont été contactées, 130 témoins auditionnés mais pour l’heure aucune piste n’est privilégiée.

A lire aussi : Disparition de Maddie McCann : les enquêteurs affirment avoir des preuves de sa mort

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet