Michaël Youn : cette sombre affaire qui le rapproche du milieu de la prostitution

À l’affiche de la dernière production de TF1 "Fugueuse", diffusée jeudi 23 septembre, Michaël Youn s’est rapproché de l’univers de la prostitution des adolescents. Un vrai choc pour ce père de famille.

Revoila Michaël Youn sur le petit écran. Après avoir été pendant des années le trublion de la matinale de la sixième chaîne, le comédien fait son grand retour cette fois-ci sur TF1. Lundi 20 septembre, il est apparu dans la nouvelle fiction de la Une, basée sur l’affaire Grégory. Dans Une affaire française, l’acteur incarne un journaliste qui couvre ce terrible fait divers. malgré de nombreuses bandes-annonces, la série a été devancée ce soir-là par les célibataires en bottes de caoutchouc de M6. Une sacrée victoire pour Karine Le Marchand, si décriée ces derniers temps.

Mais Michaël Youn n’a pas dit son dernier mot. Ce jeudi 23 septembre, le revoilà à l’affiche de Fugueuse, qui aborde cette fois-ci les problèmes liés à la prostitution chez les adolescents. Pour mieux incarner son personnage, l’ex de Juliette Arnaud a pris le soin de se renseigner sur le sujet. Dans cette nouvelle fiction, il campe un père aimant dont la fille s’éprend d’un jeune homme qui l’embarque dans un univers sobre et destructeur. Dans les colonnes de Ouest-France, en kiosque ce jour même, l’ancien animateur du Morning Live est revenu sur les préparatifs du tournage. Au cours de son investigation, l’humoriste a reçu de nombreux messages de la part de jeunes filles confrontées au fléau de la prostitution. « J’ai posé des questions pour essayer de comprendre, explique-t-il à nos confrères de Ouest-France. Il y avait un côté, ‘Je suis une femme, je gagne ma vie’. C’était fou. » Alors que ces dernières n’y voient « aucun problème moral », Michaël Youn est resté ébahi face à de tels aveux et témoignages. « Que s’est-il passé pour qu’on en soit là ? », s’interroge le comédien.

« On a ouvert une boîte de Pandore »,explique-t-il. « Je n’imaginais pas que le problème était à ce niveau-là« . Il confie avoir eu « froid dans le dos »« Aujourd’hui, le proxénète n’est plus ce gars en costume trois-pièces […], c’est un gars branché qui gère des sites internet où des filles et des garçons se prostituent. Il faut mettre fin à l’anonymat sur les réseaux sociaux. », relate l’humoriste avec effroi.

A voir aussi : Vidéo : Michaël Youn frappé en pleine rue !

Source: Lire L’Article Complet