Michel Drucker « tyrannique » ? Les étonnantes confidences de l’animateur de Vivement dimanche

Alors qu’il fait son retour dans Vivement dimanche, le 28 mars 2021 après des mois d’absence, Michel Drucker se remémore les nombreux efforts qui l’ont mené jusqu’à cette carrière incomparable sur le petit écran. Le fruit de nombreuses années d’exigeance.

Michel Drucker

Dimanche 28 mars 2021, Michel Drucker revient sur France 2. Absent de l’antenne depuis le mois de septembre 2020, Michel Drucker célèbre son grand retour après des mois de convalescence. Il y a quelques mois, l’animateur télé avait dû subir une opération du cœur. « Michel a besoin de repos. Il ne sera pas à l’antenne pendant encore quelques semaines », avait alors déclaré Stéphane Sitbon-Gomez, directeur des programmes de France Télévisions. Si l’opération s’était bien déroulée, elle avait finalement entraîné des complications. Le mari de Dany Saval avait alors dû être à nouveau opéré d’urgence une seconde fois en raison d’une cicatrice « dangereusement infectée ».

Malgré les épreuves physiques, Michel Drucker tentait de demeurer opstimiste : « J’ai gardé le moral mais j’ai subi une opération très lourde. Je suis resté près de 8 heures sur la table d’opération ce qui est long, avec une anesthésie encore plus longue. J’ai été très bien soigné », avait-il confié sur les ondes de RTL avant d’ajouter : « Il faut remonter la pente et je pense que dans quelques mois, j’aurais retrouvé tous mes moyens. »

Un animateur exigeant

C’est donc avec une émotion toute particulière qu’il revient sur le plateau de son émission, Vivement dimanche. Michel Drucker y voit l’occasion de prouver une nouvelle fois son amour pour la télévision. Celui qui voulait initialement devenir médecin, a pris la voie du petit écran sans penser que sa carrière serait si grande : « J’ai commencé comme reporter sportif. Je voulais faire un métier qui me passionne mais pas être quelqu’un de célèbre. Jamais je n’aurais imaginé être face à des hommes politiques, devenir copain avec Johnny Hallyday ou que le chef de l’Etat et se femme m’appelleraient pour prendre de mes nouvelles. Je voulais être légitime aux yeux des plus exigeants, et cela a mis beaucoup de temps. La bascule s’est faite au bout de trente ans, lorsque j’ai reçu les politiques dans Vivement dimanche. Ma grande fierté est encore là », a-t-il confié dans les colonnes du Parisien le 28 mars.

S’il demeure à l’antenne après tant d’années, c’est probablement grâce à son exigence. Michel Drucker ne compte pas ses heures lorsqu’il s’agit de son travail. « Je ne suis pas facile à vivre. Je suis un grand anxieux. Etant très exigeant avec moi, il peut m’arriver d’être tyrannique ».

Source: Lire L’Article Complet