Michel Sardou : sa fille Cynthia victime d'un viol collectif, elle évoque ce "traumatisme" avec lequel elle vit…

Alors qu’elle vient de sortir son nouveau roman racontant l’histoire d’une femme victime d’un pervers narcissique, Cynthia Sardou est revenue sur ce terrible drame vécue il y a maintenant plus de 10 ans.

Dans la nuit du Réveillon de Noël, entre le 24 et 25 décembre 2009, Cynthia Sardou a été enlevée par trois hommes munis de couteaux dans les locaux de Canal +, son lieu de travail. À seulement 26 ans, cette dernière a été violée durant plusieurs heures. Un drame qui a poussé la fille de Michel Sardou et Françoise Pettré à s’exiler au Canada pour passer sa vie. Désormais, “en paix, tranquille et sereine”, cette dernière mène parfaitement sa carrière.

Ce 24 mars, interrogée par nos confrères d’Ici Paris, Cynthia Sardou a d’ailleurs parlé de son tout nouveau roman, “Le Film”, sorti aux éditions Ramsay, qu’elle a écrit durant le confinement “le temps que cette crise se termine et que les activités culturelles puissent reprendre“. Un livre qu’elle a envoyé à Michel Sardou afin d’avoir son avis et dont elle attend le retour. Dans cette œuvre, l’auteure raconte l’histoire d’une femme victime d’un pervers narcissique. Loin de son histoire personnelle, elle tient donc à rappeler son calvaire et remettre les choses dans l’ordre, “Nous n’avons rien en commun, même si on a chacune dû affronter des drames. Depuis, j’essaie de me reconstruire, de vivre tant bien que mal avec ce traumatisme”.

“je n’ai plus peur”

Victime d’un viol collectif, elle évoquait pour la première fois ce terrible drame en février 2019 lors de la conférence Souffrance ET pardon dans le Calvados, “Ils en ont purgé la moitié et sont aujourd’hui dans la nature... Deux sur trois étaient récidivistes…” avant d’évoquer son combat, et sa réussite, “Je viens tout simplement pour dire à tous ceux qui subissent des drames comme celui-là qu’on peut s’en sortir. La façon dont je m’en suis sortie est aussi offerte à tous. Et aujourd’hui, je peux dire qu’enfin, je n’ai plus peur !“.

C’est notamment grâce à son père que la jeune femme a réussi à relever la tête à l’époque, “Un soir, il m’a regardée tout au fond des yeux et il m’a dit ‘Tu vas t’en sortir’. Je me suis beaucoup accrochée à ce moment.“.

À voir aussi : 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet