Mike Brant : Son frère raconte la tentative de suicide de son frère un an avant sa mort

En seulement cinq ans de carrière Mike Brant a su se faire un place dans le cœur des Français dans les années 70 avec plusieurs titres phares qui ont marqué toute une génération. Mais la carrière du jeune homme s’est brusquement arrêtée… Près de 46 ans plus tard, son frère a évoqué la tentative de suicide du chanteur un an avant sa mort.

Il y a 46 ans, le 25 avril 1975, jour de la sortie de son nouveau disque, Mike Brand tombait du sixième étage d’un immeuble situé rue Erlanger, (dans le 16e arrondissement de Paris). C’est dans l’ambulance qui le transportait à l’hôpital Ambroise-Paré (Boulogne-Billancourt) qu’il est mort à l’âge de seulement 28 ans. Les thèses autour de sa mort ont été bien diverses, allant de l’assassinat au suicide, en passant par la chute accidentel. Pour sa nièce, Yona Brand, sa mort restera un éternel mystère.

Mais avant sa disparition, celui qui a été l’auteur de titres tels que Laisse-moi t’aimer, Qui saura, Rien qu’une larme, C’est comme ça que je t’aime ou encore Dis-lui avait tenté de mettre fin à ses jours, un auparavant.

En 1974, l’artiste israélien avait sauté par la fenêtre du cinquième étage d’un hôtel à Genève, en Suisse. La chute qui lui a pas été fatale puisqu’il s’en est sorti, par miracle, avec un traumatisme crânien et une double fracture de la jambe. “Il était surmené, dans un rythme effréné de plus de deux cents gala par an, parfois trois dans la même soirée, de voyages d’une ville à l’autre entrecoupés d’interviews, de reportages aux quatre coins du monde, d’enregistrements studio, d’émissions télé, non-stop”, avait raconté sa nièce à Ici Paris en 2020 ajoutant que son oncle ne souhaitait pas réellement mourir. 

Son frère, Zvi Brant est revenu sur cet épisode dans un entretien accordé au Point. “Sa dépression avait commencée au Canada, où il était allé pour voir sa petite amie Guita qu’il a retrouvée dans les bras d’un autre”, a-t-il expliqué. “Son état s’était aggravé à son retour à Paris en découvrant qu’il avait été cambriolé”. Sans oublier que son producteur Simon Wajntrob avait refusé de lui accorder du repos.

Concernant le jour où son frère est mort, il “pense sincèrement qu’il s’est suicidé”. Il a expliqué s’être rendu chez Jeanine, l’amie chez qui il était la nuit de son décès. “Elle nous a expliqué que Mike dormait profondément. Elle était dans la salle de bain lorsqu’elle a entendu le téléphone sonner et Mike décrocher. Quand elle est revenue dans la chambre, il n’était plus là. Elle s’est précipitée sur le balcon et a vu qu’il s’était défenestré”.

 

À voir également : Laurent Delahousse menacé de boycott après la venue de Michel Drucker !

La Rédaction

Source: Lire L’Article Complet