Mireille Dumas : cette mort tragique qui a soudé son couple avec Dominique

Leur amour a su résister à ce drame. Bien que la mort tragique de son fils de coeur ait bouleversé sa vie, Mireille Dumas a su surmonter le deuil aux côtés de son mari, comme elle l’a confié dans le nouveau numéro de Gala, en kiosque ce jeudi 18 novembre.

Unis face à l’adversité. En épousant Dominique Colonna, en 1983, Mireille Dumas devenait la belle-mère d’Antoine. En l’accompagnant et en l’élevant comme son propre fils, la journaliste de 68 ans a été marquée par son décès. Alors qu’il n’avait que 36 ans, son beau-fils est tragiquement décédé. À l’occasion de la sortie de son livre Rencontres inoubliables : Vie privée, vie publique (Éd. Cherche Midi), Mireille Dumas est revenue sur ce drame familial dans les pages du dernier Gala, en kiosque ce jeudi 18 novembre. Bien qu’anéantis par le chagrin, l’animatrice et son époux ont su affronter le deuil main dans la main. « La disparition accidentelle d’Antoine à 36 ans nous a davantage soudés Dominique et moi. Et nous avons avancé », confie-t-elle avec une certaine émotion.

Bouleversée par le décès du fils du réalisateur, Mireille Dumas a préféré transformer sa peine en une force. Encore profondément marquée par la perte de « beaucoup d’être chers tout au long de sa vie », l’ancienne animatrice de Vie privée, vie publique a fait le choix de la vie. « J’ai appris à dépasser le sentiment de culpabilité que l’on ressent en survivant aux gens que l’on aime », avoue-t-elle au fil de l’entretien. En étant toujours aux côtés de celui qu’elle a encore du mal à qualifier de « mari », Mireille Dumas ne pouvait pas lui témoigner de plus belle preuve d’amour.

https://www.instagram.com/p/CWafXKIo3od/

A post shared by Mireille Dumas (@_mireille_dumas_)

« J’étais ravie d’élever Antoine »

Si elle n’a « jamais eu le désir de porter un enfant », Mireille Dumas a pris plaisir à voir grandir son fils de coeur. En partageant la vie de Dominique Colonna, la journaliste s’est occupée d’Antoine comme s’il s’agissait de son propre fils. « J’étais ravie d’élever Antoine, qui avait quatre ans quand j’ai rencontré son père. Comme c’était un enfant différent, avec une forme légère d’autisme, il avait besoin de beaucoup d’attention », a expliqué l’épouse de Dominique Colonna auprès de Gala. Et de souligner : « Il a rempli ma vie et j’ai adoré ça. Si c’était à refaire, je referais exactement pareil avec lui », a-t-elle fait savoir dans les colonnes de Gala.

Notre entretien avec Mireille Dumas est à lire en intégralité dans le nouveau numéro de GALA, en kiosque ce jeudi 11 novembre ou disponible en cliquant ici. Vous pouvez aussi recevoir GALA chez vous chaque jeudi en profitant d’une offre d’abonnement SANS ENGAGEMENT !

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet