Miss France 2021 : une candidate évincée à cause du coronavirus dénonce le comité

Valentine Ketterer devait participer à l’élection de Miss Midi-Pyrénées 2020 au Palais des Congrès de Mazamet vendredi 11 septembre 2020. Positive au Covid-19, elle n’a finalement pas pu affronter les 16 autres participantes et en veut aujourd’hui au comité.

  • Sylvie Tellier

Valentine Ketterer ne participera pas à l’élection de Miss France 2021, samedi 12 décembre 2020 au Puy du fou. La jeune infirmière de 24 ans titulaire du titre de Miss Ariège a vu son aventure s’arrêter quelques heures avant la cérémonie de Miss Midi-Pyrénées 2020. Après avoir effectué toute la préparation et les répétitions, la reine de beauté ne s’est finalement pas rendue au Palais des Congrès de Mazamet, où se déroulait la soirée électorale. Positive au Covid-19, Valentine Ketterer a pris la décision de ne pas se présenter afin de préserver la sécurité des 16 autres candidates et en veut aujourd’hui au comité pour une raison précise : “J’avais pris rendez-vous dans un laboratoire lundi matin à la première heure pour avoir les résultats le plus vite possible. Et finalement, j’ai su que le comité ne demandait pas forcément le test PCR, et qu’un test sérologique suffisait. Celui-ci montre juste si on a été en contact avec le virus il y a quelques mois”, a-t-elle expliqué dans les colonnes de la Dépêche du Midi.

“J’aurais aimé qu’on trouve une solution”

Lors du sacre d’Emma Arrebot-Natou en tant que Miss Midi-Pyrénées, Valentine Ketterer a ressenti un fort “sentiment d’injustice”. La jeune femme aurait en effet souhaité que le comité trouve une façon de la faire participer, même sans être physiquement sur scène : “Je crois que j’aurais aimé qu’on trouve une solution, peut-être que mes votes soient pris en compte”. “Je ne veux accuser personne, mais je ne veux pas non plus dédouaner le comité”, a-t-elle également fait savoir avant de pointer du doigt les dysfonctionnements de l’organisation.

“La vie des gens a été mise en danger”

Avant de quitter le concours, Valentine Ketterer a en effet passé beaucoup de temps avec les autres candidates : “Nous avons respecté les gestes barrières au maximum, mais après, en collectivité, c’est quand même plus ou moins compliqué de toujours garder ses distances”. Mais l’élection a tout de même été maintenue. Pour son beau-père qui témoignait à ses côtés, “la vie des gens a été mise en danger”.

Source: Lire L’Article Complet