Mort de Christophe Dominici, sa veuve Loretta anéantie : « Je ne comprends pas »

Christophe Dominici a été retrouvé mort dans le Parc de Saint-Cloud le 24 novembre dernier. Dans les colonnes de Paris Match ce mercredi 3 décembre, sa femme Loretta Denaro a fait part de son incompréhension face au drame qui vient de chambouler sa vie et celles de leurs deux filles, et rejette avec fermeté la thèse du suicide.

Bouleversée mais digne, Loretta Denaro s’est rendue ce mercredi 2 décembre en l’église Sainte-Cécile de Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine, pour assister à une cérémonie religieuse en hommage à son mari Christophe Dominici, décédé le 24 novembre dernier à l’âge de 48 ans. Elle était accompagnée par leurs deux filles, Mya et Kiara, qui ont bien du mal à cacher leur douleur. Dans les colonnes de Paris Match ce jeudi 3 décembre, la femme de l’ancien rugbyman fait part de son incompréhension face au drame qui vient de se produire. Certes, Christophe Dominici était dévasté par l’échec du projet de relance du club de Béziers, mais jamais il n’aurait pu décider de mettre fin à ses jours selon cette dernière, qui rejette fermement la thèse du suicide évoquée dans les médias.

“Quand son projet a été écarté, il n’a pas dormi pendant quinze jours, il était dévasté. Mais pas au point de commettre un geste désespéré” souligne la mère de famille encore sous le choc de sa disparition, “Ce n’est pas possible. Il avait trop de vie en lui pour faire ça, non, c’est impossible. Je pense que ce n’était pas lui. Ce n’était pas lui.” Un acte d’autant plus incompréhensible qu’il “n’a fait aucun geste étrange” ce matin-là, “aucun regard particulier, et il n’a pas plus embrassé ses filles que d’habitude. Je ne comprends pas” s’émeut Loretta Denaro.

Alors que l’enquête se poursuit, Christophe Dominici sera inhumé à Hyères

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de la mort de Christophe Dominici par le parquet de Nanterre. A la découverte du corps de l’ancien joueur du XV de France retrouvé dans le Parc de Saint-Cloud, les enquêteurs ont privilégié la thèse du suicide. Le jour du drame, un cycliste a témoigné avoir vu un homme monter sur le toit de l’ancienne caserne de Sully, puis tomber sur plusieurs mètres. Selon le Parisien, ce dernier décrit “une chute difficile à interpréter”. Mais la famille a rejeté en bloc cette hypothèse. “Certaines affirmations aux termes desquelles Christophe aurait mis sciemment fin à ses jours ont été relayées dans les médias ; affirmations dont la famille entend se préserver. Cette thèse – particulièrement aisée – n’est pas avérée, et ne peut, en l’état, être accréditéeavait-elle fait savoir dans un communiqué.

Après la cérémonie très éprouvante qui s’est tenue à Boulogne-Billancourt, et les larmes de Bernard Laporte, Christophe Dominici sera inhumé à Hyères dans le Sud de la France le 4 décembre prochain. Il reposera aux côtés de sa soeur Pascale, décédée tragiquement en 1986 dans un accident de la route. Un choc pour l’ancien sportif qui considérait cette soeur de dix ans son aînée, comme sa deuxième mère.

Crédits photos : Agence/ Panoramic / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet