Mort de Jean-Paul Belmondo : un ami proche révèle ses derniers mots

Mercredi 8 septembre 2021, Jeff Domenech, ami de longue date de Jean-Paul Belmondo, mort le 6 septembre 2021, a révélé dans les colonnes du Parisien les derniers mots de l’acteur.

  • Jean-Paul Belmondo

Jean-Paul Belmondo est mort, a annoncé l’AFP, lundi 6 septembre 2021. Le jour-même, Emmanuel Macron s’est empressé de lui rendre hommage, dans un tweet. “Il restera à jamais Le Magnifique. Jean-Paul Belmondo était un trésor national, tout en panache et en éclats de rire, le verbe haut et le corps leste, héros sublime et figure familière, infatigable casse-cou et magicien des mots. En lui, nous nous retrouvions tous”, a écrit le président de la République sur Twitter. Quelques heures plus tard, Brigitte Macron a elle aussi adressé ses condoléances à la famille de l’acteur. La première dame l’a fait en personne puisqu’elle s’est rendu au domicile du défunt acteur, ont rapporté nos confrères du Parisien, mercredi 8 septembre 2021. En “début d’après-midi”, elle a tenu à “adresser personnellement ses condoléances à ses proches, ainsi qu’au nom du président”. Une attention qui semble avoir touché la famille qui se réunira pour l’hommage national rendu à l’acteur, jeudi 9 novembre à 16h30, aux Invalides.

Les derniers mots de Jean-Paul Belmondo

Parmi les amis les plus proches de l’acteur de renom, Jeff Domenech s’est confié sur les derniers instants vécus avec lui. Le scénariste avait déjeuné avec lui la veille de sa mort. Quelques heures plus tard, Jean-Paul Belmondo vivait ses derniers instants. Là encore, il pouvait compter sur son ami pour l’accompagner, comme Jeff Domenech l’a relaté au Parisien, mercredi 8 septembre 2021. Avant de rendre son dernier souffle, l’acteur a souhaité s’entourer des gens qu’il aimait. “Jean-Paul est parti entouré des siens, de toute sa famille, chez lui comme il le souhaitait. On s’était tous fait à l’idée qu’il allait partir”. Il a alors tenté de sécher les larmes de sa famille et de ses amis en leur adressant des mots pleins d’apaisement : “Ne pleurez pas, ne soyez pas tristes. J’ai eu une vie heureuse, grâce à ma famille, à mes amis et au public. On va parler de moi un moment, et puis les gens vont passer à autre chose“. S’il semblait prêt à partir en se disant qu’on l’oublierait, son ami, Jeff Domenech a tenu à le corriger en lui assurant “qu’on se souviendrait toujours de lui, que des places, des rues porteraient son nom”.

Source: Lire L’Article Complet