Mort de Vince Reffet à 36 ans : "l’homme volant" français est décédé lors d'un entraînement

Spécialiste des vols en wingsuit et en jetman, Vince Reffet est mort mardi 17 novembre 2020. Le sportif français est décédé dans un accident à l’âge 36 ans.

Restez informée

Il était surnommé “l’homme volant“. Mardi 17 novembre 2020, Vince Reffet est mort à l’âge de 36 ans. Connu pour ses nombreux exploits dans les airs, le membre du duo Soul Flyers est décédé dans un accident survenu lors d’un entraînement, à Dubaï. Une triste nouvelle annoncée par Abdallah ben Habtour, porte-parole de l’écurie Jetman Dubaï, à l’AFP. “C’est avec une tristesse inimaginable que nous annonçons le décès du pilote Jetman, Vincent (Vince) Reffet, qui est décédé ce matin, 17 novembre, lors d’un entraînement à Dubaï. Vince était un athlète talentueux, et un membre très aimé et respecté de notre équipe. Nos pensées et nos prières vont à sa famille et à tous ceux qui l’ont connu et ont travaillé avec lui“, peut-on lire dans un communiqué.

Des exploits tous plus fous les uns que les autres

Ancien membre de l’équipe de France de parachutisme, Vince Reffet avait été sacré champion du monde de freefly avec son acolyte Fred Fugen. En 2016, il avait relevé l’incroyable défi de s’élancer de la plus haute tour du monde, la Burj Khalifa (828 m). La même année, le sportif avait volé à côté d’un avion A380 de la compagnie Emirates et de la Patrouille de France. En 2017, le jeune homme avait fait parler de lui dans un avion en plein vol. En 2019, Vince Reffet avait traversé la Porte du Ciel, une ouverture de 130 m de haut pour 30 m de large située dans le parc montagneux du Mont Tianmen, en Chine.

Vince Reffet partageait régulièrement ses prouesses sur Instagram, où il compte plus de 81.000 abonnés. Dimanche 25 octobre 2020, le pilote Jetman avait dévoilé une vidéo le montrant en train de voler dans les airs sous un sublime coucher de soleil. Le regretté sportif publiait également des photos de lui et de sa femme, Agnès Rodriguez, qu’il avait épousée en 2016. Il lui avait demandé sa main en réalisant une cascade à plus de 1.500 m de hauteur. “J’étais époustouflée […] Je n’arrivais pas à y croire et j’ai fondu en larmes“, avait confié la spécialiste en communication dans un entretien accordé à The National News.

Source: Lire L’Article Complet