Nicolas Bedos et Valérie Lemercier bientôt dans Les Grosses Têtes ? Laurent Ruquier dit tout !

D’après les informations de ce vendredi 6 novembre du Figaro, Laurent Ruquier tient à étoffer l’équipe des Grosses Têtes en accueillant deux nouvelles recrues : Valérie Lemercier et Nicolas Bedos.

Au micro des Grosses Têtes, l’autodérision est une qualité indispensable. Ainsi, Laurent Ruquier compte bien étoffer son équipe en recrutant deux professionnels de l’humour, de véritables touche-à-tout, à savoir, Valérie Lermercier et Nicolas Bedos. C’est en tout cas, et comme il l’a expliqué au journal Le Figaro ce vendredi 6 novembre, l’un de ses plus grands projets. Mais si le présentateur souhaite accorder une place à la comédienne et au fils de Guy Bedos, c’est notamment car il met un point d’honneur à ce que ses chroniqueurs aient d’autres occupations en marge de leur rôle dans son émission. “Je ne veux pas de chroniqueurs professionnels”, a ainsi confié l’animateur de On est presque en direct, toujours à nos confrères.

Perfectionniste dans l’âme, Laurent Ruquier compte sur le montage pour peaufiner l’image des Grosses Têtes, émission enregistrée dans la matinée et non diffusée en direct. Un élément clef de la longévité du programme phare des ondes de RTL. “Le montage contribue au succès”, a-t-il estimé, “il permet de nettoyer les moments moins drôles, rébarbatifs ou trop vulgaires.” Un remède à (presque) tous les malaises, donc. Si les participations de Valérie Lermercier et Nicolas Bedos ne sont encore que des projets, le présentateur de 57 ans saura sans doute s’imposer pour mener l’émission dont il rêve. “Il a des convictions et il le fait entendre”, explique Régis Ravanas, ex-poids lourd de TF1 nommé à la direction du groupe M6 en 2019. Ce n’est pas un tyran, mais ce n’est pas un homme de cour non plus”, souffle, quant à elle, Christine Bravo, de retour dans Les Grosses Têtes après avoir été longtemps brouillée avec Laurent Ruquier.

Un salaire sur mesure pour les chroniqueurs

Dans le cas où ils accepteraient de le rejoindre, Valérie Lemercier et Nicolas Bedos empocheront un cachet sur mesure. Car, comme l’ont également révélé nos confrères du Figaro, chaque Grosse Tête est rémunérée en fonction de son ancienneté et de sa notoriété pour sa contribution à l’émission. Un succès inattendu puisque, lorsque Philippe Bouvard était évincé après quatre décennies de bons et loyaux services, le doute planait sur les projets de son successeur, même du côté de Pierre Bénichou. “On me le dit encore dans la rue”, s’amuse Laurent Ruquier. La seule crainte de ses fidèles auditeurs et collaborateurs ? Une révérence qu’il pourrait bien tirer, selon les bruits de couloir, dans seulement trois ans. Mais là, l’animateur préfère cultiver le mystère autour de ses ambitions.

Crédits photos : Giancarlo Gorassini/Bestimage

Source: Lire L’Article Complet