Nicolas Bedos, gêné par Claire Chazal : il la recale et jette un froid

Mardi 1er décembre 2020, Nicolas Bedos était l’invité de Claire Chazal dans le fauteuil de Passage des Arts sur France 5. Le comédien a passé en revue les personnalités qui ont marqué sa vie, malheureusement toutes décédées…

  • Nicolas Bedos
  • Claire Chazal

Ce qui aurait dû lui donner le sourire… lui a finalement cassé le moral ! Mardi 1er décembre, Nicolas Bedos était invité sur le plateau de Passage des Arts, présentée chaque jour par Claire Chazal sur France 5. Celui qui s’attirait les foudres du ministre de la Santé quelques mois plus tôt a accepté de balayer les vingt dernières années de sa vie afin de revoir les visages qui ont fait de lui l’homme qu’il est. Évidemment, le comédien de quarante-et-un an est revenu sur le caractère bien trempé de son père, Guy Bedos, qui a grandement participé à sa réputation de “grande gueule”. Mais ce dernier n’était pas le seul à avoir jeté de la poudre de fée au dessus du berceau du petit Nicolas. En effet, l’ancien compagnon de Doria Tillier a énormément écouté, lu et analysé les dires d’écrivains ou avocats comme Jean-Loup Dabadie et Gisèle Halimi, décédée en juillet dernier. Claire Chazal a voulu leur rendre hommage…

“Est-ce qu’après, on pourra prendre de la drogue ensemble ?”

Alors qu’elle pensait lui faire plaisir, la présentatrice de France 5 a finalement mis l’écrivain mal à l’aise en évoquant l’avocate et militante féministe, Gisèle Halimi, qui était également sa marraine : “Notre actualité culturelle nous conduit à évoquer cette avocate dont nous avons parlé…”, a-t-elle commencé, avant de se faire couper par Nicolas Bedos. C’est sympa de me faire voyager parmi tous les morts récents de ma vie, Claire !”, a-t-il lâché, face à son interlocutrice, visiblement très mal à l’aise. “Oui, nous avons pensé que c’était important de le rappeler…”, a esquissé Claire Chazal, avec un sourire légèrement coincé. Nicolas Bedos a alors fait une proposition étonnante à la présentatrice.

“Est-ce qu’après, je sais pas… On pourra prendre de la drogue ensemble ?”, a-t-il balancé, avec beaucoup de cynisme. Amusée, l’ancienne compagne de Patrick Poivre d’Arvor décide tout de même de ne pas entrer dans son jeu : “Non, mais non !” Pour Nicolas Bedos, ce serait provoquer son ami le ministre de la Santé : “Vous avez raison, sinon on risquerait d’avoir des problèmes avec Olivier Véran !”, a-t-il conclu. “Bien sûr !”, a ajouté Claire Chazal, qui aurait bien voulu creuser un trou pour s’y cacher dedans…

Source: Lire L’Article Complet