Nicolas Dupont-Aignan : son conseiller Serge Rader, anti-vaccin, meurt après une hospitalisation liée au Covid

L’un des conseillers de Nicolas Dupont-Aignan, Serge Rader, est décédé d’une infection, seulement quelques jours après son hospitalisation à la suite de symptômes du Covid-19.

Les anti-vaccins et complotistes viennent de perdre l’une de leurs figures de proue. L’ancien pharmacien Serge Rader est mort à l’âge de 68 ans. Après avoir rejoint Saint-Martin pour effectuer un remplacement dans une officine, il a développé des symptômes du Covid-19 sur place. En urgence, il a été héliporté puis admis en réanimation dans un hôpital de la Guadeloupe. Finalement, celui qui était “conseiller santé” de Nicolas Dupont-Aignan est décédé d’un “arrêt cardiaque, affaibli par [une] infection nosocomiale”, d’après sa famille sondée par nos confrères du Parisien.

Serge Rader avait coécrit un livre “Le Racket des laboratoires pharmaceutiques”, en 2015, avec Michèle Rivasi et Marie-Odile Bertella Geffroy. Aux côtés de deux scientifiques italiens, Stefano Montanari et Antonietta Gatti, il avait également écrit un livre intitulé “Vaccins : oui ou non”, sorti en 2017. Il s’était également présenté aux élections législatives de 2012 sous les couleurs du parti Debout la France, présidé par Nicolas Dupont-Aignan, rappelle Conspiracy Watch, l’observatoire du complotisme. Deux ans plus tard, sous la même bannière, il était alors candidat aux élections européennes.

Covid-19 : il était en faveur de l’hydroxychloroquine

Avec l’arrivée à l’échelle mondiale de la pandémie du Covid-19, l’ex-pharmacien était devenue une figure appréciée des anti-vaccins et complotistes sur les réseaux sociaux. Il était notamment l’un des défenseurs de traitements controversés comme l’hydroxychloroquine, le traitement préconisé par le professeur marseillais Didier Raoult. Au sujet d’une possible obligation vaccinale, Serge Rader avait notamment estimé “que les autorités instillaient la panique chez les citoyens pour les préparer à un vaccin contre la Covid”. Il était notamment apparu dans le documentaire controversé Hold-up en automne dernier.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Source: Lire L’Article Complet