Nicolas Sarkozy et Cecilia : ces luxueuses vacances avec Rachida Dati ont scellé leur divorce

Racontées dans le journal Sud Ouest ce dimanche 18 juillet, les premières vacances présidentielles de Nicolas Sarkozy auraient précipité la chute de son mariage avec Cécilia Attias.

En mai 2007, Nicolas Sarkozy fait ses premiers pas jusqu’au palais de l’Elysée. Il vient d’être nommé président de la République et prend la suite de Jacques Chirac. Quelques mois seulement après sa prise de fonction, Nicolas Sarkozy s’octroie des vacances d’été. Une pause que rappelle le journal Sud Ouest ce dimanche 18 juillet dans une série d’articles retraçant les congés des présidents de la Vème République. Ces vacances, le mari de Carla Bruni ne les oubliera jamais. À l’époque, alors marié à Cécilia Attias, sa seconde épouse, il prend le large pour le nord des Etats-Unis et débute ses vacances de rêve dans la ville de Wolfeboro, une ville huppée bordée de forêts et à proximité d’un lac dans l’État du New Hampshire. Est aussi de la partie… Rachida Dati.

Pour ses premières vacances présidentielles, Nicolas Sarkozy ne se refuse rien. Il loge dans une villa de 2 000 mètres carrés. Barbecue avec le président Bush et sa femme, virée en bateau torse-nu avec des lunettes de soleil… Nicolas Sarkozy a bien profité, d’autant plus que lors de cette balade sur l’eau, l’ancien Président a été aperçu avec ses amis et Rachida Dati donc, rapporte Sud Ouest. Bien des années après, en 2020, dans son livre intitulé Le temps des Tempêtes, Nicolas Sarkozy a avoué regretter cette escapade aux Etats-Unis : “J’aurai pu m’y opposer. Je ne l’ai pas fait. L’idée était politiquement maladroite, et de surcroît, elle ne fit qu’accélérer la dégradation de nos rapports”, a t-il écrit parlant de son ex-épouse, Cécilia.

Deux présidents : deux opposés

Alors que Nicolas Sarkozy a profité de vacances luxueuses, le journal Sud Ouest rappelle que le premier congé présidentiel de François Hollande, son successeur, était à l’opposé. Accompagné de Valérie Trierweiler, le socialiste avait choisi de rester en France, dans le Var, et de partir en train. “Des vacances de bidochons” comme l’avait qualifié Nicolas Sarkozy dans le livre Ca reste entre nous, hein ? Écrit par deux journalistes du Parisien publié en 2014.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Bernard Patrick/ABACA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet